Les nouvelles technologie ne remplaceront pas les experts comptables

Dans 5 ans, plus de la moitié des tâches actuelles réalisées sur les lieux de travail seront effectuées par des machines, contre 39% aujourd’hui. Après avoir disrupté les métiers des secteurs primaires et secondaires, les nouvelles technologies bousculent le secteur tertiaire depuis plusieurs années. Le métier d’expert-comptable n’est pas épargné, le secteur connaît des mutations majeures liées aux nouvelles technologies. Il est aujourd’hui possible de gérer sa comptabilité en ligne. Grâce aux différents logiciels de préparation comptable, il est de plus en plus facile d’être autonome dans son activité. Le métier de comptable vit-il ses dernières heures ? Certainement pas. Analyse des liens entre nouvelles technologies et comptabilité. 

Ce que la technologie a apporté à la profession 

Les nouvelles technologies offrent de nombreuses possibilités et facilités. L’objectif ? Automatiser les tâches à faible valeur ajoutée. Saisie manuelle de factures, gestion de la TVA, relances clients. De plus, les possibilités infinies de mise à jour rendent possible l’actualisation continue au niveau des conformités légales. Tour d’horizon de ce que les machines ont rendu possible:

  • Collecte automatique des factures: La technologie s’est occupée du problème numéro 1 des cabinets: la recherche des pièces comptables. Cette activité demande un temps considérable car les sources d’émissions de ces pièces peuvent être diverses. Elles peuvent arriver sous format papier ou être envoyées par mails. Quand certaines d’entre elles viennent à manquer, l’expert doit relancer son client jusqu’à ce qu’il lui envoie toutes les pièces. Comment la technologie a-t-elle réglé ce problème ? Des robots collectent les factures depuis les boîtes mails et un scanner extrait automatiquement les informations importantes comme l’émetteur, le prix, ou la date.
  • Gestion des notes de frais: La question des notes de frais représente une perte de temps considérable tant pour les cabinets comptables que pour leurs clients. En effet, il faut pouvoir fournir toutes sortes de justificatifs: facture Uber, tickets de caisse comprenant la TVA ou factures. La pluralité des provenances de ces justificatifs est encore plus grande. La conception d’applications intelligentes permet aujourd’hui de scanner et stocker ses notes de frais avec une simple photo.
  • Automatisation de la saisie: Après avoir réuni tous les justificatifs, l’expert doit comparer les mouvements bancaires et les justificatifs de paiements. C’est une étape importante car elle lui permet d’alerter son client en cas de mouvements bancaires injustifiés. Les logiciels permettent d’automatiser ce rapprochement entre factures et transactions bancaires. Ils alertent automatiquement le responsable en cas d’irrégularités. 

Il est évident que la technologie transforme le métier de comptable en automatisant des tâches essentielles du métier. Le logiciel s’occupe de ces tâches répétitives et dégage du temps à l’expert. Toutes ces évolutions technologiques ne sonnent pourtant pas le glas de la profession comptable.

Ce que la technologie ne peut pas faire

La partie “comptable” va donc petit à petit être prise en charge par l’intelligence artificielle, l’automatisation, le Machine Learning et d’autres innovations technologiques. En revanche, la partie “expertise” n’est pas prête de disparaître. Cette longévité sera due à un aspect souvent oublié du métier d’expert-comptable: le conseil. 

Face à la difficulté et la rapidité des changements en matière de législation, les chefs d’entreprises devront voir leurs experts comptables comme de précieux conseillers. Ils peuvent venir en aide à aux dirigeants dans au moins 3 domaines:

Les conseils aux jeunes entreprises

Pour rajeunir leur image et s’inscrire durablement dans l’innovation entrepreneuriale, les cabinets s’investissent de plus en plus dans le conseil aux jeunes entreprises. La preuve avec INKO premier incubateur lancé par des experts-comptables. Concrètement, un expert-comptable peut venir en aide à un jeune entrepreneur dans le choix de son statut juridique (SARL ou SAS par exemple), son statut social (salarié, indépendant). Il peut aussi apporter son expertise lors de l’établissement du business plan, par exemple en s’occupant de l’aspect financier.  

Les conseils en matières de finances et de comptabilité

Tout d’abord, les experts comptables appartiennent à un ordre qui observe un code de déontologie stricte. Par conséquent, faire appel à l’un d’eux est gage de qualité mais surtout de fiabilité.

Au-delà de cette mission purement comptable, l’expert peut aider l’entrepreneur en lui indiquant les leçons à tirer de son travail. Prenons l’exemple d’un bilan financier négatif. Après avoir reçu les informations, l’entrepreneur aura surement le désir de savoir non seulement ce qui a mené à un résultat médiocre, mais surtout comment améliorer ce résultat. C’est à ce moment précis que le comptable pourra montrer que son expertise dépasse de loin celle d’une machine. Combien coûterait un changement de locaux ? Un nouveau recrutement ? De telles décisions seraient-elles compatibles avec la santé financière de l’entreprise ? Autant de questions auxquelles l’expert peut répondre. Bien sûr, ce dernier ne prendra aucune décision à la place de l’entrepreneur, mais ses conseils seront surement très appréciés.

bannière-rouge-blog

La technologie est un outil, elle ne remplacera pas les experts- comptables

Les nouvelles technologies continueront de réduire les tâches répétitives des experts comptables, il est même possible que leurs missions administratives soient un jour totalement automatisées. Néanmoins les capacités de conseiller, de prévoir et d’accompagner les entreprises seront toujours exclusives aux experts. Il faut donc que la profession voit dans les nouvelles technologies des alliés de poids. La transition est en marche, et les experts-comptables sont loin d’être réticents, 78% des experts-comptables pensent que la transformation numérique est un levier de changement pour leur secteur d’activité. 

L’expertise comptable a toujours su évoluer avec son temps, et avec l’aide des nouvelles technologies, la profession a encore de belles années devant elle !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici