Travail collaboratif, télétravail, espace de coworking, open space, flex office: ces nouveaux modes de travail prennent de plus en plus de place sur le marché de l’emploi. En tant que nouvel entrepreneur ou futur patron de salariés, ils devraient vous intéresser ! 

Découvrez cela ensemble de plus près avec iPaidThat

Le travail collaboratif en bref 

Le travail collaboratif n’est pas nouveau en soi. Couramment utilisé dans les sociétés dites « primitives », il a été abandonné au Siècle des Lumières par les sociétés dites « savantes ». Il a repris du service grâce à l’informatique, et notamment au développement d’internet.

Le travail collaboratif se caractérise par une méthode de travail fondée sur la collaboration entre les technologies de l’information et de la communication et le partage de solutions synchrones et asynchrones entre plusieurs personnes dans le but d’atteindre une finalité commune. 

Pour des résultats optimaux, les interactions entre les travailleurs doivent être favorisées par la coopération, la productivité et l’innovation. Et contrairement à ce que nous pourrions croire, le travail collaboratif n’est pas toujours synonyme d’efficacité, d’efficience ou de rapidité. 

Son résultat dépend avant tout :

  • de la motivation des collaborateurs ;
  • du temps qui leur est imparti ;
  • des compétences et du nombre de collaborateurs investis sur le projet ;
  • des valeurs nécessaires pour créer des liens et une confiance réciproque ; 
  • des connaissances utiles pour améliorer les prises de décisions ;
  • des ressources pour consolider les engagements ;
  • des outils pour coordonner les activités (intranet, internet, messagerie instantanée, visioconférence, agendas collaboratifs, outils de stockage et de partage).

Dans un contexte économique de plus en plus volatile, complexe, ambigu et incertain, les entreprises tendent à s’orienter vers le mode de travail collaboratif dont les avantages sont très attractifs :

  • un gain de temps, notamment par le biais de la réduction des réunions, de la gestion des tableurs, du nombre d’emails internes (centralisation des données), etc. ;
  • un développement de soft skills tels que l’agilité et l’adaptation en toute circonstance, dû à une plus grande flexibilité ;
  • un gain de transparence qui permet de définir les attentes et les possibilités de chaque collaborateur sur le projet (responsabilisation) ;
  • un développement de l’intelligence collective (partage de savoir, d’idées).

Point rapide sur les espaces de coworking 

Aujourd’hui, grâce à l’effervescence du digital et de la transformation numérique, bon nombre d’entrepreneurs et de salariés ont la possibilité d’exercer leur métier via des espaces de coworking ou en télétravail. 

Les entrepreneurs dont le métier ou les process sont au cœur d’internet et dont le budget économique est réduit sont très souvent amenés à exercer leur activité dans ce nouvel environnement de travail. 

En voici les avantages :

  • mutualisation des ressources ;
  • partage d’expériences et d’expertise ;
  • compétitivité ;
  • créativité ;
  • rencontres ;
  • réduction des coûts de loyer et d’électricité, accès à internet, au matériel, aux consommables ;
  • espace de travail, salle de réunion, de conférences, d’ateliers, etc.

Les espaces de coworking sont intéressants si votre activité ne nécessite pas de bureau individuel au quotidien. Vous pouvez accéder à des bureaux partagés, à des espaces collaboratifs ou à des espaces privés sur demande, à la journée, à la semaine, au mois ou à l’année, selon vos besoins du moment.

Ces nouveaux lieux de travail sont accessibles partout en France ou à l’étranger pour les travailleurs indépendants et flexibles. Il existe également une forte communauté de freelances et nomades digitaux sur les réseaux sociaux (groupes Facebook). 

En fonction de votre cœur de métier, vous pourrez choisir un espace adapté à votre secteur d’activité pour faire de nouvelles rencontres et développer ainsi votre réseau professionnel.

Et si vous autorisiez vos employés à organiser leur emploi en télétravail ? 

Le télétravail consiste à exercer son emploi en dehors des bureaux habituels de travail, de façon régulière et volontaire. Régi par l’ordonnance du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et à la sécurisation des relations de travail, le travail à distance peut être mis en place par :

  • un accord collectif ;
  • une charte d’entreprise ;
  • un simple accord mutuel.

Le télétravail fait partie des nouveaux modes d’organisation de travail pour les salariés, les fonctionnaires, les agents publics civils non fonctionnaires ou les magistrats de l’ordre judiciaire. Il ne doit avoir aucune incidence sur le décompte du temps de travail effectif. 

Le télétravail est notamment une belle opportunité d’expérimenter un nouveau mode de travail liant qualité de vie au travail, égalité professionnelle et performance. 

Les principaux avantages pour l’employeur sont :

  • augmenter la flexibilité des ressources humaines ;
  • réduire l’absentéisme et les retards ;
  • intégrer des salariés handicapés ou aux contraintes familiales importantes ;
  • réduire les frais généraux et les dépenses.

Et pour le salarié :

  • réduire les transports ; 
  • faire des économies en termes de temps et d’argent ;
  • avoir des horaires de temps de travail plus souples ;
  • être plus autonome et responsable.

S’ils modifient légèrement la façon d’exercer son métier et le rapport des individus entre eux au quotidien, ces nouveaux modes de travail permettent à chaque collaborateur indépendant ou salarié de développer une nouvelle approche du travail plus en phase avec le monde actuel. 

Pensez-vous que ces modes de travail puisse s’accommoder àvotre métier actuel ? Seriez-vous enclin à faciliter ce processus à vos futurs collaborateurs salariés, ou y voyez-vous des inconvénients majeurs ?

Nous sommes curieux de vos réactions.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici