compte de resultat

Votre cœur de métier n’est pas la comptabilité, mais le devenir de votre entreprise vous importe beaucoup. Vous avez besoin de suivre vos comptes annuels et voir où en sont vos flux de trésorerie. Si vous vous posez des questions concernant le compte de résultat, vous êtes au bon endroit ! Sans plus attendre, nous faisons le point sur ce document comptable et nous vous dévoilons les éléments importants à connaître, indispensables pour vous familiariser avec une bonne analyse financière.

1. Que contient le compte de résultat ?

Document comptable obligatoire et majeur pour les entreprises, le compte de résultat représente la totalité des produits et des charges engagés par celle-ci sur une période donnée.

Sous la forme d’un tableau à deux colonnes, il récapitule les flux entrants et sortants qui impactent positivement ou négativement le patrimoine financier de l’entreprise.

D’un côté, l’on retrouve les charges de l’entreprise qui ont enlevé de la valeur à celle-ci, de l’autre, les produits sources de valeur ajoutée.

Nous pouvons distinguer trois types de charges et de produits :

  • D’exploitation 

Les charges d’exploitation regroupent les achats de marchandises, les stocks et les charges liées au fonctionnement (location, entretien, publicité, impôts, salaires, etc.).

Les produits d’exploitation correspondent aux ventes de marchandises ou de biens et services, aux amortissements sur les biens immobilisations, aux subventions, etc.

  • Financiers 

Les charges financières représentent les intérêts bancaires, les escomptes accordés, les provisions financières ou les différences de change. Elles sont généralement moins importantes que les charges d’exploitation.

Les produits financiers, quant à eux, sont les escomptes obtenus, les revenus des prêts consentis par les établissements financiers, mais aussi les différences de change lorsque celles-ci sont positives.

  • Exceptionnels 

Les charges exceptionnelles, comme son nom l’indique, ne sont pas vouées à être courantes, mais à caractère unique. On y retrouve les pénalités ou amendes, les subventions accordées, les moins-values sur la cession des actifs, etc.

Les produits exceptionnels de leur côté concernent les remboursements d’impôts, les pénalités sur les ventes ou encore les plus-values des cessions d’actifs.

2. À quoi sert-il ?

Le compte de résultat a pour but d’informer les parties prenantes internes et externes de l’entreprise sur l’état financier de celle-ci, notamment concernant la rentabilité du cycle d’exploitation. En d’autres termes, le compte de résultat permet de définir si l’entreprise s’est enrichie ou appauvrie sur l’exercice comptable.

Ainsi, en étudiant les grandes lignes de ce document, vous pourrez rapidement identifier si votre entreprise est déficitaire ou bénéficiaire.

  • Si vous constatez que vos charges sont supérieures à vos produits, votre entreprise réalise alors des pertes.
  • Dans le cas contraire, vous créez de la valeur, donc vous générez des bénéfices.

3. Les indicateurs et ratios majeurs à connaître

Comme nous l’avons vu, le compte de résultat est composé de nombreux postes qui vont vous permettre d’analyser la performance de votre entreprise. Afin d’offrir la plus grande cohérence et exploitabilité, ces indicateurs doivent être correctement affectés par vous ou votre comptable.

En effet, les ratios que nous allons étudier ci-dessous vous permettront de vous faire une idée globale de la santé financière de votre entreprise, mais surtout de vous comparer aux concurrents de votre secteur d’activité ou aux entreprises de même taille.

Les principaux ratios à connaître issus du compte de résultat sont les suivants :

  • Le ratio d’activité : il permet de mesurer l’évolution de votre chiffre d’affaires entre deux exercices. Généralement, il s’agit du tout premier ratio calculé à l’aide du compte de résultat. Grâce à lui, vous pourrez facilement mettre en évidence le développement de votre activité.

Son calcul est le suivant : CA HT année N – CA HT année N-1 / CA HT année N-1

À noter que celui-ci doit être au moins égal au taux d’inflation et doit s’accompagner d’indicateurs complémentaires.

  • Le ratio de marge : il permet de calculer le CA restant après déduction des achats ou des services nécessaires pour générer celui-ci. Il s’agit donc de la différence entre le prix de vente et le coût d’achat. La marge peut être calculée sur une unité ou sur l’ensemble de l’entreprise.

Son calcul est le suivant : Ventes de marchandises – Coût d’achat des marchandises

Ce ratio vous aidera grandement dans vos prises de décisions.

  • Le ratio de rentabilité : il permet de mettre en évidence la profitabilité de l’entreprise.

Son calcul est le suivant : Résultat net comptable / CA HT * 100

Grâce au ratio de rentabilité, vous pourrez déterminer les bénéfices générés par votre société.

  • Le ratio de productivité : il permet de mettre en évidence les performances du personnel.

Son calcul est le suivant : CA / Nombre de salariés

  • Le ratio de valeur ajoutée : il permet de calculer la proportion à répartir entre les différents acteurs de l’entreprise (salariés, investisseurs, organismes financiers, état, etc.).

Pour obtenir le ratio de valeur ajoutée par acteurs, il suffit de prendre le montant correspondant à chacun d’entre eux et de le diviser par la valeur ajoutée. Vous obtiendrez ainsi la part relative à chacun d’eux.

Nous vous conseillons vivement d’apprendre à calculer et interpréter ces différents ratios ; ils sont vitaux pour le devenir de votre société. Toute entreprise doit anticiper son résultat financier, et tenir une comptabilité pour déterminer le résultat de ses efforts. N’hésitez pas à créer un tableau de bord avec un système d’alerte ! Ainsi, en cas de dérapage vous pourrez réagir et rectifier rapidement le tir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici