fbpx

8 sources de financement pour les entrepreneurs

Accueil Entrepreneur 8 sources de financement pour les entrepreneurs

8 sources de financement pour les entrepreneurs

Dans le monde de l’entrepreneuriat, l’argent est souvent le nerf de la guerre. Dans un environnement ultra-compétitif, le gagnant est souvent celui qui a réussi les levées de fonds les plus importantes pour asseoir sa domination sur le marché et bénéficier de tous les avantages de la position dominante.

Afin de réussir à financer le développement de son entreprise, il est essentiel de diversifier ses sources de financement pour stabiliser la croissance de son entreprise. Voici les principaux moyens de financement qui s’offrent aux entrepreneurs.

Love Money

Il s’agit de l’argent que l’on peut emprunter auprès de sa famille ou de ses amis. Cela peut représenter une petite somme de départ pour créer son entreprise. Il est conseillé de ne pas emprunter un montant conséquent auprès de ses proches car cela pourrait nuire aux relations familiales et amicales en se mettant une forte pression sur les épaules.

Des proches peuvent entrer au capital d’une entreprise et prêter de l’argent sous forme de compte courant.

Le crowdfunding

C’est une excellente solution de financement pour faire connaître son projet d’entreprise. On présente son projet sur une plateforme internet et, si des particuliers sont séduits, ils financent sous forme de prêt bancaire ou de capital grâce à la plateforme de mise en relation.

C’est un bon moyen pour avoir un retour sur la viabilité et la crédibilité de son projet.

Business angels

Un « investisseur providentiel » en anglais est une personne physique capable d’accompagner une entreprise en la finançant. Il met son propre argent dans l’entreprise ou alors il fait jouer son carnet d’adresses pour aider celle-ci à se financer et à accélérer sa croissance.

Les Business angels sont souvent d’anciens entrepreneurs à succès qui ont envie de partager leur expérience et savoir-faire à de nouveaux entrepreneurs. Leur choix d’investissement est tourné vers des secteurs d’activité liés à leur domaine d’expertise et dans une zone géographique qu’ils maîtrisent.

Capital risque

Le capital-risque est une société qui investit dans une entreprise en prenant une participation. Les sociétés de capital-risque interviennent dans la première étape de développement d’une entreprise et dans des secteurs liés à la technologie. L’objectif est de réaliser une plus-value importante en revendant sa participation lorsque l’entreprise arrive à maturité.

Image de couverture modifiée issue de : storyset.com

En plus de l’apport en financement, les sociétés de capital-risque, fort de leur expérience, apportent de précieux conseils aux entrepreneurs.

Les banques

Les banques accompagnent les entrepreneurs qui ont déjà fait leur preuve. Elles s’adressent essentiellement aux PME qui ont un business model déjà bien établi. Il est nécessaire d’avoir déjà terminé plusieurs exercices comptables dans le vert et ne pas avoir fait défaut sur ses crédits. Dans le cas contraire, elles demandent une garantie personnelle à l’emprunteur.

Elles restent la principale source de financement des entreprises.

La BPI

La BPI est une banque publique d’investissement. Elle agit en complément des autres sources de financement de l’entreprise. Elle se positionne sur des acteurs avec une forte innovation en les accompagnant de la phase d’amorçage jusqu’à leur entrée en bourse.

Elle intervient sur tout le territoire français.

Le crédit-bail

Le crédit-bail est une location avec option d’achat utilisée par les entrepreneurs qui n’ont pas la trésorerie suffisante pour financer de nouvelles immobilisations. Au lieu d’acheter directement un actif, l’entreprise va le louer avec une option d’achat à un prix fixe à la fin de l’opération.

Ce type de financement a un coût supérieur à un crédit bancaire.

La vente à réméré

La vente à réméré est une source de financement relativement ignorée par la majorité des entrepreneurs. Elle peut cependant les aider à se financer lorsqu’ils n’ont pas obtenu la confiance des banques et qu’ils possèdent un bien immobilier.

Le principe du réméré est de vendre son bien immobilier tout en continuant à l’occuper et de pouvoir le racheter dans la limite de cinq années. La vente du bien permet de débloquer des fonds pour les investir dans son entreprise. Il s’agit de s’appuyer sur son patrimoine immobilier pour réussir à débloquer des liquidités. Les tenants et les aboutissants de la vente à réméré sont détaillés sur Mediation Immo.

La vente à réméré n’est pas sans risque car on met en garantie son bien immobilier. Il est donc déconseillé d’utiliser cette solution sur sa résidence principale.

Rita Nazarian
Je m'occupe de la communication et des partenariats chez iPaidThat. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail: rita@ipaidthat.io

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar