fbpx

Tout ce qu’il faut savoir sur la LCR (lettre de change relevé)

Accueil Entrepreneur Tout ce qu'il faut savoir sur la LCR (lettre de change relevé)

Tout ce qu’il faut savoir sur la LCR (lettre de change relevé)

Une lettre de change relevé (LCR) constitue une lettre de change électronique utilisable en tant que titre. Ce titre lie un client à son fournisseur. La lettre de change impose au client, de régler le montant de la somme due au tireur (le créancier), à la date précisée.

En quoi cela consiste ?

La LCR est réservée aux professionnels comme en témoigne l’article L313-13 du Code de la consommation. Elle est souvent utilisée, car par son biais, les clients peuvent recevoir des marchandises qu’ils ne paieront pas immédiatement. Cela facilite la gestion de leur trésorerie. Concernant les fournisseurs, ils ont la garantie d’être payés à la date indiquée. Ils peuvent aussi toucher leur dû, moyennant une commission, auprès d’un établissement bancaire.

Ainsi, la lettre de change est prisée par rapport au chèque bancaire, pour 3 raisons principales :

– Lorsqu’on émet un chèque, il faut disposer des fonds nécessaires. Ce n’est pas le cas pour les lettres de changes. Elles doivent seulement figurer sur le compte à la date précisée. Les commerçants n’ont pas l’obligation d’avancer l’argent ou de s’endetter. Ils ont la possibilité de payer après avoir écoulé la marchandise.

– S’il est possible de mentionner à un créancier, la date à laquelle on aimerait qu’un chèque soit encaissé, celui-ci n’a, en revanche, aucune obligation légale d’attendre, comme en témoigne l’article L131-31 du Code monétaire et financier. La post-datation d’un chèque est d’ailleurs prohibée. 

– La lettre de change peut comporter des intérêts. Ceux-ci sont basés sur le délai attribué avant encaissement. Ce qui n’est pas possible avec un chèque bancaire.

Comptabilisation d’une lettre de change

lcr
Image de couverture issue de storyset.com

La lettre de change à payer

Quand la LCR porte sur une dette fournisseur, on suit le traitement comptable suivant : 

– Lorsque la LCR est acceptée, le compte 401 “Fournisseurs” est débité puis le compte 403 “Fournisseurs – Effets à payer” est crédité.

– Lors du paiement du montant de la facture, le compte 403 “Fournisseurs – Effets à payer” est débité, puis le compte 512 “Banque” est crédité.

La lettre de change à recevoir

Quand la LCR porte sur une créance clients, on suit le traitement comptable suivant : 

– Lorsque la LCR est acceptée, le compte 413 “Clients – Effets à recevoir” est débité, puis le compte 411 “Clients” est crédité.

– Lorsque l’effet est encaissé, le compte 512 “Banque” est débité, puis le compte 413 “Clients – Effets à recevoir” est crédité.

La LCR avec iPaidThat

Disponible dans l’onglet Banque, iPaidThat vous permet d’utiliser la LCR. Vous pouvez régler vos factures via l’initiation de paiement.

Nos clients sont satisfaits et comprennent beaucoup de pharmaciens. À noter, que les digi-pharmacies ne peuvent pas utiliser les LCR. Par ailleurs, nous sommes parmi les seuls à importer les LCR dans le cadre de réconciliations bancaires.

Aussi, nous proposons à notre clientèle, un descriptif du montant présent sur les LCR. Par exemple, si l’intitulé de la LCR est “Agora 417 euros”, les factures regroupant les 417 euros, seront affichées sur notre plateforme.

Sur votre interface en ligne, vous pouvez : 

  • Ajouter des LCR et en lire le contenu
  • Associer une LCR à la ligne de banque qui lui correspond
  • Lancer le rapprochement bancaire automatique de tous vos documents.

Grâce à ce procédé, vous n’avez plus qu’un rôle de vérification de vos opérations.

bannière_mag_blog_compta_7

Forme de la lettre de change relevé (LCR)

La LCR est un fichier normalisé par le Comité français d’organisation et de normalisation bancaires (CFONB). La lettre de change classique et la LCR doivent inclure plusieurs éléments pour être jugées valables : 

  • Le montant de la facture
  • La date et le lieu d’émission 
  • Le nom, l’adresse postale et la signature du créancier 
  • Le nom, l’adresse postale, les coordonnées bancaires et la signature du client 
  • La date d’échéance. S’il n’y a pas de date d’échéance, cela signifie que la somme est due lorsque la lettre est présentée au tireur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar