fbpx

Logiciel espion et hacker : la protection en ligne une priorité ?

Accueil Entrepreneur Logiciel espion et hacker : la protection en ligne une priorité ?

Logiciel espion et hacker : la protection en ligne une priorité ?

Aujourd’hui, l’utilisation de logiciels malveillants est assez répandue et accessible. De nombreux pirates informatiques se servent de vos failles et de vos faiblesses numériques comme moyen de pression ou d’intrusion pour sévir. Reste à savoir comment ne pas laisser entre les mains de personnes malintentionnées, vos informations les plus précieuses !

Poussée au devant de la scène avec l’accélération numérique liée à la crise sanitaire ; la protection en ligne est aujourd’hui un sujet important à traiter pour les entrepreneurs.

protection en ligne
Image modifiée issue de : storyset.com

L’évolution du hacking

Les hackers se réinventent et innovent en permanence leur mode opératoire grâce à des technologies de plus en plus avancées et déstabilisantes.

Avec l’augmentation du télétravail en France et la transformation numérique accélérée à cause de la pandémie, les ressources sont nombreuses pour les pirates d’Internet ! Quelques minutes de recherche suffisent pour découvrir le pot aux roses : le darkweb. 

Ce qui se passe sur le darkweb, reste sur le darkweb !

Sur celui-ci, diverses informations circulent chaque jour à votre insu, de manière libre et sans filtre.

Les enjeux liés à la cybersécurité apparaissent d’autant plus forts que le travail à distance a renforcé les risques d’exposition des entreprises et de leurs salariés.

Pour vous faire une idée de l’ampleur du phénomène, voici une carte des cybermenaces en temps réel en France.

Voir la carte

La redoutée fuite de données

La fuite de donnée est un incident où des informations sensibles ou des éléments confidentiels de votre entreprise sont consultés ou extraits sans votre autorisation.

Lorsqu’elle est délibérée ; la fuite de données dans le cadre d’une stratégie marketing d’entreprise par exemple, n’a pas de quoi affoler… En revanche, dans le cas d’une cyberattaque comme en ont été victime de nombreuses entreprises cette année, ses conséquences sont irréversibles. 

Une erreur est récurrente : penser que ça n’arrive qu’aux autres !

En quoi une cyberattaque est-elle dangereuse ?

Il faut se protéger et rester vigilant. L’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) dénombre quatre fois plus de cyberattaques en 2021.

Ce qui est généralement visé :

  • Les codes de l’entreprise (accès aux cartes bancaires, aux sites protégés, au cloud, …)
  • Les adresses personnelles
  • Les relevés d’achat et informations de transactions
  • Les projets d’expérimentation de produits ou de services en cours
  • N’importe quel dossier confidentiel et sensible
  • Le mode de fonctionnement et les ressources de l’entreprise
  • Les règles et process internes
  • Le code source du site internet

Quelques chiffres de la cybercriminalité en 2021 

Le président de l’ANSSI, Guillaume Poupard s’exprimait à ce sujet en Octobre 2021 :

« Il faut élever le niveau des barrières de protection(…). Il faut aussi se préparer à la gestion de crise, et ne pas attendre qu’une catastrophe survienne. (…) en cas d’attaque, le temps est souvent ce qu’il y a de plus précieux ».

2 entreprises sur 3 ont subi au moins une tentative de fraude cette année.⅓ des PME ont été touchées, avec coût compris entre de 7.000 euros et 300.000.3 entreprises interrogées sur 4 observent une augmentation du nombre de tentatives de phishing.Les cyberattaques en entreprise ont augmenté de 13% en 2021 (soit environ 42 attaques par mois, dont 75% par randomwares.33% des entreprises victimes d’une fraude cette année déclarent un préjudice supérieur à 10 000€.
Étude Fraude d’EulerhermesÉtude HiscoxÉtude Fraude d’EulerhermesÉtude Orange CyberdéfenseÉtude Fraude d’Eulerhermes
Tableau des chiffres de la cybercriminalité en 2021

Une menace omniprésente

protection en ligne
Image modifiée issue de : storyset.com

À l’ère du digital, la montée en puissance, en performance et en efficacité, est tout aussi grande que celle du piratage ! La cybercriminalité est devenue un fléau à la menace permanente. Les entreprises doivent à tout prix faire face et cesser de subir. C’est un peu le jeu du chat et de la souris, sauf que lorsque vous tombez sur un hacker : la seule victime, c’est bel et bien vous et votre business !

Les entreprises victimes d’une cyberattaque en sortent rarement indemnes. Non seulement, la cyberattaque sensibilise et altère la cyberdéfense de l’entreprise, mais elle laisse aussi des traces indélébiles. 

L’activité en prend un coup et se retrouve partiellement ou définitivement bloquée. Le dirigeant, en plus de craindre que le schéma ne se reproduise, supporte le coût de la perte qui peut faire très mal !

Ce n’est malheureusement pas tout, car l’attaque reste dans les mémoires et fragilise la relation-client. Une fois la clientèle en perte de confiance, il est difficile de la reconquérir.

La méthodologie du hacker

Gardez en tête que les malwares sont des logiciels malveillants, là pour nuire au maximum à votre entreprise. 

Ils peuvent s’attaquer à vos données, à votre caméra, et même à votre microphone d’ordinateur ! Une fois installé et déployé, ce n’est qu’une question de temps ; et ça ce n’est jamais bon pour vos affaires…

Ces attaques créent une insécurité informatique en agissant directement dans l’écosystème de vos machines :

  • Le randomware – “ Vous soutire un maximum d’argent ”

Souvent des virus de rançongiciels → Ils paralysent votre entreprise en s’attaquant à vos données et exigent une rançon en échange de leur restitution (cyber extorsion). 

  • Le creepware – “ S’infiltre pour nuire à votre réputation ”

Comme le fameux cheval de Troie ou les remote administration tool (RAT) → Une méthode de piratage où la cible installe inconsciemment un logiciel espion, le hacker peut ensuite pirater son ordinateur sans aucun mal via l’accès à distance. Autrement dit, l’utilisateur n’êtes plus le seul maître aux commandes, mais un copilote indésirable se cache derrière son écran ! 

  • Les autres types d’attaque numérique – “ Détruisent et s’accaparent ce que vous possédez ”

L’hameçonnage ou phishing → Ici, le hacker chercher à ce que sa proie morde à l’hameçon. Souvent, une belle promesse de gain pour vous attirer et le tour est joué ! Vous fournissez alors vos informations personnelles à l’usurpateur. Ce type de cyberattaque peut se propager d’un système à un autre grâce à des programmes ‘hôtes’. Par exemple lors de transfert d’emails.

Les ressources de l’État

L’État ne reste pas impuissant et agit à la menace en mettant toutes les chances de son côté :

  • Les parcours de cybersécurité → L’état permet une aide qui accompagne les collectivités territoriales, les établissements de santé et les établissements publics. Elle a vocation à aider les organismes dans leur préparation de défense informatique.
  • Des budgets alloués → (1,6 milliards d’euros à la cyberdéfense sur la période 2019-2025), notamment à l’ANSSI pour renforcer les moyens de détection des attaques, mais aussi pour créer des CERT (Computer Emergency Response Team) régionaux. Ce seront des structures capables de réagir en cas d’urgence et d’assister les victimes.
  • Le cyber campus → Un même lieu où tous les acteurs de la cybersécurité sont réunis. Le but est de “ faire émerger une industrie de la cybersécurité leader en Europe”
  • Le cybersécurity act → Un règlement européen pour renforcer l’agence d’union européenne pour la cybersécurité (ENISA) et inscrire un cadre européen de certification en cybersécurité pour les produits, services et processus liés aux technologies de l’information et des communications (TIC). 

Malgré toutes ces initiatives, les entreprises privées et leurs dirigeants manquent encore de soutien pour cette gestion imprévue, et souvent désarmante…

L’utilisation d’un logiciel dédié

C’est le premier élément d’une bonne gestion : anticiper et se protéger, y compris des actes malveillants !

Sur Internet, le danger rôde. Malgré l’usage d’un antivirus, les professionnels du hack redoublent de techniques et d’inventivité pour faire des victimes. Le choix du logiciel où vous rentrerez des informations sensibles, n’est pas une affaire à prendre à la légère !

Le piratage n’épargne personne et le seul moyen de prévenir le problème est d’abord de s’équiper d’une solution largement sécurisée ! Cela vous apaisera dans votre gestion entrepreneuriale.

Les logiciels sécurisés

Ce sont des logiciels sûrs et investis dans les moyens de sécurisation de vos données sur la toile. Ils doivent être au fait de l’actualité et des nouveautés sur la question.

Vous pouvez rencontrer de multiples logiciels de gestion de votre TPE-PME, mais tous n’ont pas le même niveau de sécurité pour vos données.

iPaidThat garantit la fiabilité de son outil

Notre outil est tout-en-un pour votre gestion quotidienne d’entreprise :

  • Gestion pré-comptable
  • Gestion des notes de frais
  • Éditeur de factures 
  • Suivi de trésorerie
  • Paiement

Notre équipe de développeurs se chargent de la sécurisation de vos données via divers procédés de cryptage et de chiffrage des données.

Entièrement dédié à la gestion pré-comptable et financière des TPE-PME, nos actions assurent la protection en ligne de nos utilisateurs dès lors qu’ils naviguent sur notre plateforme !

Notre promesse est de vous garantir la fiabilité et la sécurité partout sur votre espace digitale.

Faites confiance à iPaidThat, l’outil n°1 de la gestion pré-comptable et financière des entreprises !

Anouchka Ngb
Je m'occupe du contenu rédactionnel chez iPaidThat : magazine en ligne, presse, etc. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : anouchka@ipaidthat.io. 01 86 65 19 43

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar