fbpx

Comment investir de manière responsable selon son profil de risque ?

Accueil Entrepreneur Comment investir de manière responsable selon son profil de risque ?

Comment investir de manière responsable selon son profil de risque ?

Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les formes d’investissement et on ne sait pas toujours mesurer les risques de certains placements.

D’ailleurs, a-t-on réellement conscience qu’investir veut dire potentiellement perdre une partie de son capital ? Mais pas dans tous les cas ! Les choix sont les vôtres, dans cet article, nous allons essayer de vous apprendre à faire les bons.

1 – Investir selon ses objectifs

Vous souhaitez partir en vacances au cours de l’année ou vous acheter un nouveau téléphone ? Ce que vous économisez pour ces types de projets est ce que l’on qualifie d’épargne de disponibilité. Il s’agira d’un investissement à court terme, c’est-à-dire plus exposé au risque, et pour lequel il est donc peu recommandé d’investir en actions par exemple.

Le plus judicieux est d’opter pour des placements garantis comme le fonds en euros de l’assurance-vie par exemple. C’est une solution avantageuse car sans risque, mais dont le rendement est plutôt faible.

On parle d’épargne à moyen ou long terme lorsque votre objectif est de préparer votre retraite ou financer les études de vos enfants par exemple. Dans ces cas de figure, votre horizon d’investissement s’étale sur plusieurs années, vous pouvez alors prendre plus de risques et des fluctuations au sein de votre portefeuille sont une chose que vous pouvez vous permettre.

Ces investissements à moyen ou long terme s’accompagnent d’ailleurs généralement d’une meilleure performance.

Toutefois, quels que soient vos objectifs, il est recommandé de garder à l’esprit deux objectifs que l’on pourrait qualifier d’ “universels”.

Tout d’abord la préparation de votre retraite, afin d’aborder l’avenir sereinement en conservant un niveau de vie confortable lorsque vient la fin de sa vie active. De plus, il s’agit d’un projet à long terme, ce qui vous permet de vous constituer un portefeuille majoritairement en actions ! D’autre part, il est important de prévoir une épargne de sécurité, en cas de perte de votre emploi ou de problème de santé par exemple.

2 – Définir son profil de risque

Avant d’investir, il est important de connaître sa capacité d’épargne mais également sa capacité à prendre des risques.

Il faut donc déterminer la part de vos revenus ou patrimoine dont vous n’avez pas besoin immédiatement, dont vous n’avez pas besoin pour vivre. Il est conseillé de placer 2 à 4 fois le montant de son salaire comme épargne de précaution sur un livret d’épargne.

Par la suite, il est nécessaire d’évaluer vos besoins d’investissements, votre horizon de placement et votre connaissance des marchés financiers. Ces éléments vous permettent de déterminer votre capacité à prendre des risques, de perte en capital et a fortiori votre profil investisseur. 

Enfin, une allocation spécifique devrait être construite en fonction de votre appétence plus ou moins forte au risque avec une exposition en actifs risqués (en actions) qui évoluera en fonction de votre profil. Le risque de votre portefeuille peut bien évidemment être ajusté par la suite. Sur une durée courte, il est conseillé d’avoir une exposition en actifs risqués moins importante. Cela limitera donc les variations plus ou moins importantes à court terme en contrepartie d’un potentiel de rendement plus faible. Et inversement. 

3 – Investir de manière responsable

Épargner est une chose, mais savez-vous que cet argent pollue ? Selon l’ONG Oxfam, notre épargne émet en moyenne 11 tonnes de CO2 par an et finance des secteurs tels que les énergies fossiles, le tabac ou l’armement. Notre argent ne dort pas sur notre Livret A, il est investi par les banques et il est en général très compliqué de savoir où. Toujours selon Oxfam, pour chaque euro investi dans les énergies renouvelables par les banques françaises, plus de 8 euros sont investis dans les énergies fossiles.

Afin de limiter notre impact sur le dérèglement climatique, il est important de se demander comment sont utilisées les économies mises de côté.

Image de couverture modifiée issue de storyset.com



Il existe plusieurs moyens de le savoir :

Vous pouvez vous tourner vers l’investissement dans du non coté par le biais de plateformes d’investissement participatif comme Lita.co, afin d’investir directement dans des projets futurs. En revanche, c’est une épargne risquée et bloquée dans le temps. Cela signifie que vous ne pouvez pas retirer votre argent à tout moment. Cette épargne convient donc pour une petite partie de ses investissements, afin de les diversifier et d’avoir un impact concret.

Il existe aussi l’investissement liquide, principalement en action cotée, c’est une épargne que l’on peut retirer à tout moment. Il est généralement investi en fonds d’investissement, ce qui permet de diversifier ses placements, mais est difficilement traçable.
Aujourd’hui, il existe des labels tels que le label ISR, Finansol ou Greenfin, qui ont été créés dans le but de garantir certains critères. L’Investissement Socialement Responsable (ISR) est la démarche de choisir d’investir dans des entreprises qui prennent en compte des notions qui ne sont pas seulement financières mais de nature sociale et environnementale. C’est donc une pratique, avant d’être un label. 

4 – La gestion pilotée : l’exemple de Goodvest

Goodvest a créé un produit d’épargne responsable en gestion pilotée qui vous permet d’investir en fonction de votre profil de risque. La gestion pilotée signifie que votre portefeuille est géré à votre place. Il est défini selon votre profil et selon les thèmes d’investissements choisis.

Il existe 5 profils de risque : sécurisé, prudent, volontaire, ambitieux et audacieux. Les rendements peuvent varier de 2,5% pour un profil sécurisé à plus de 10% pour le profil le plus risqué.

De plus, tous les portefeuilles sont alignés sur l’accord de Paris (trajectoire de réchauffement climatique de maximum 2°C) et excluent les industries néfastes telles que le tabac, l’armement ou les énergies fossiles. 

Rita Nazarian
Je m'occupe de la communication et des partenariats chez iPaidThat. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail: rita@ipaidthat.io

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar