fbpx

Prévisionnel, avance, crédit : la vraie définition de la trésorerie

Accueil Trésorerie Prévisionnel, avance, crédit : la vraie définition de la trésorerie

Prévisionnel, avance, crédit : la vraie définition de la trésorerie

Du solde de vos comptes bancaires à la stratégie de gestion de votre fonds de roulement, nous vous proposons une définition de la trésorerie au sens large du terme. L’objectif est d’évoquer les notions de plan de trésorerie prévisionnel, d’avance et de crédit comme éléments incontournables d’une gestion financière efficace.

L’entrepreneur sait pertinemment qu’il doit posséder assez de liquidités disponibles pour honorer ses échéances. Pour réussir, anticiper les besoins de l’entreprise et piloter son argent sont deux aspects essentiels.

Qu’est-ce que la trésorerie ? 

Définition de la trésorerie

Libellée « disponibilités » en bas de votre bilan comptable, la trésorerie fait référence à vos comptes bancaires et à la caisse de votre entreprise. Elle concerne également les valeurs mobilières de placement mobilisables sans délai et sans risque. 

La définition du Larousse est proche de celle de la comptabilité puisqu’elle l’assimile à « l’ensemble des actifs liquides d’une entreprise, d’une association ».

Calcul de la trésorerie nette

Sans une vision globale des flux financiers, l’entrepreneur n’est pas en mesure de gérer convenablement son argent disponible. Le calcul de la trésorerie nette (TN) donne un résultat clair sur la santé financière de l’entreprise. Deux formules existent : 

  1. TN = trésorerie active – trésorerie passive. 

L’actif est composé des comptes bancaires, de la caisse et des valeurs mobilières de placement. Le passif regroupe les concours bancaires courants, les facilités de caisse, les effets escomptés non échus et les soldes créditeurs de banque.

  1. TN = Fonds de roulement net global (FRNG) – Besoin en fonds de roulement (BFR)
Le FRNG représente la différence entre les ressources et les emplois stables.
Le BFR se calcule ainsi : créances clients + stocks – dettes non financières.

Interprétation du solde de trésorerie nette

Si le résultat du calcul de la trésorerie nette est positif, l’entreprise est en bonne santé. Elle est capable de payer ses échéances et de financer son développement.

À l’inverse, un résultat négatif est plus inquiétant. La société est potentiellement en défaillance. Elle éprouve des difficultés à faire face à ses obligations financières et elle risque la faillite.

La définition de la trésorerie est indissociable de la notion de gestion de trésorerie. Celle-ci passe en amont de l’activité par l’élaboration d’un plan prévisionnel, puis, le cas échéant, par le financement des disponibilités par avance ou crédit.

Comment concevoir un plan prévisionnel de trésorerie ?

Prévoir, c’est anticiper les aléas de la conjoncture. Établir un plan prévisionnel de trésorerie est donc un passage obligé pour piloter son activité.

Évaluez les besoins de trésorerie en fonction de l’activité

La première partie de la démarche consiste à créer un budget prévisionnel sous forme de tableau afin d’identifier les futurs besoins en liquidités de l’entreprise.

L’évaluation des flux de trésorerie entrants repose sur les prévisions de chiffre d’affaires. Elle tient compte du décalage des encaissements ainsi que des créances clients impayées sur l’exercice comptable précédent.

Puis, l’expert-comptable calcule ses décaissements à venir à partir du budget des achats. Elle inclut, dans ses estimations, les échéances de factures fournisseurs et les règles d’exigibilité de la TVA de l’administration fiscale. 

Le tableau du budget prévisionnel de trésorerie se construit sur une année et fait apparaître chaque mois le solde final de trésorerie prévu.

En se basant sur cette projection, l’entrepreneur est à même de prendre des décisions et de piloter les finances de sa structure.

Vous recherchez une solution de gestion de trésorerie efficace ?

Découvrez Tréso et dites enfin adieu aux opérations de trésorerie auparavant intraçables !

Déterminez les modes de placement et de financement et leurs répercussions financières

Si le solde indique un excédent de disponibilités, il analyse le bien-fondé d’un placement de son argent. Au contraire, un résultat déficitaire le contraint à explorer les pistes de financement possibles en fonction de critères tels que le coût, la rentabilité, la sécurité et la liquidité.

Généralement, le dirigeant dispose de trois types de solutions pour trouver du cash : 

  • les avances consenties par les associés ou actionnaires ;
  • les escomptes et mobilisations de créances ;
  • les crédits de trésorerie.

Comment financer sa trésorerie à court terme ?

Les moyens de combler les insuffisances de trésorerie sont nombreux. Toutefois, l’entreprise doit considérer leur impact financier sur ses comptes afin d’éviter d’aggraver ses difficultés sur le long terme.

1. Par une avance en compte courant d’associé

L’avance en compte courant correspond à une somme d’argent qu’un associé prête à l’entreprise. Contrairement à un apport, elle a l’avantage d’être gratuite ou peu coûteuse, et ne nécessite pas la tenue d’une assemblée générale.

Il est recommandé de rédiger une convention pour préciser les conditions de réalisation de l’avance ou la fixation d’un taux d’intérêt éventuel.

2. Par la mobilisation des créances commerciales 

Encadrées par le Code monétaire et financier, les mobilisations de créances professionnelles consistent à céder les créances à un tiers (établissement de crédit ou société financière) en échange d’une avance de trésorerie. 

Différents instruments existent :

  • l’escompte des effets de commerce ;
  • le crédit de mobilisation des créances commerciales ;
  • le bordereau Dailly ;
  • l’affacturage.

Avant d’opter pour l’une ou l’autre solution, il est préférable, pour l’entreprise, de procéder à une comparaison des coûts induits (commissions, frais, intérêts…).

3. Par le recours au crédit de trésorerie

La négociation d’un découvert autorisé auprès de la banque permet de compenser un besoin en liquidités immédiat et temporaire.

Votre banque peut également consentir à vous octroyer un crédit de trésorerie : 

  • les facilités de caisse s’utilisent sur quelques jours par mois, pour pallier le décalage entre les dépenses et les recettes ;
  • le prêt à court terme est une réponse à des problématiques financières plus importantes et durables. Le crédit de campagne, par exemple, s’adresse aux entreprises dont l’activité est saisonnière.

L’entrepreneur en recherche de disponibilités financières dispose d’un éventail de solutions. Dans le cas par exemple des grandes entreprises, les billets de trésorerie et titres de créances négociables (TCN) sont l’une des alternatives. Ils sont émis par l’entreprise et négociables sur un marché réglementé.

Toutes les notions indispensables de trésorerie et bien plus dans ce Livre Blanc à télécharger gratuitement !

Anouchka Ngb
Je m'occupe du contenu rédactionnel chez iPaidThat : magazine en ligne, presse, etc. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : anouchka@ipaidthat.io. 01 86 65 19 43

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar