piloter une startup

Afficher une croissance annuelle de près de 20% … Voilà un rêve commun à tout dirigeant d’entreprise. Seulement voilà, accroître son chiffre d’affaires engendre bien souvent de nombreux dangers.

Selon Michel Coster, Directeur de l’incubateur EM Lyon, 20% des jeunes pousses d’aujourd’hui ne survivraient pas, à cause de leur trop forte croissance. Il serait donc fréquent que la réussite même d’une startup conduise à sa perte. Alors que 9 startups sur 10 peinent à survivre plus de quelques années, le frenchie BlaBlaCar a quant à lui su piloter sa forte croissance, pour s’imposer sur la scène internationale. Son succès ? La mise en relation de trois axes stratégiques majeurs : le marché, le management et la stratégie financière. L’enjeu ? Passer du statut de startup à celui de scale-up, puis de licorne en perdurant dans cette course à l’innovation.

1- Répondre à de nouveaux marchés et s’adapter à la demande

Voici un point critique à ce stade de votre développement. Vous allez bientôt passer de quelques clients à une demande bien plus conséquente et vos infrastructures doivent pouvoir répondre à de tels changements. Votre demande augmente de façon exponentielle et votre processus de production ne vous permettra bientôt plus d’y répondre. Alors que faire ? Sachez qu’il faut agir vite et qu’une phase de préparation en amont est nécessaire pour y faire face.

Il s’agit donc de vous poser les bonnes questions :

  • Devez-vous développer vos infrastructures afin d’absorber la demande croissante ?
  • Devez-vous faire appel à des partenaires commerciaux externes ?
  • Devez-vous développer vos équipes de commerciaux en interne ?
  • Devez-vous développer vos équipes Recherche & Développement en interne ?

De plus, il est important de vous aider dans cette croissance, en utilisant les outils digitaux disponibles sur le marché. Equipez-vous par exemple d’un CRM. Il bénéficiera aux différents pôles de votre organisation, en apportant une aide précieuse dans la gestion des clients, dans la vision à moyen et long terme de vos objectifs, dans vos tâches quotidiennes, financières, etc.


2- Recruter vite, recruter bien

Passer d’une équipe conviviale de 5 personnes à une PME d’une quarantaine d’employés, en voilà un défi de taille pour les petites structures.

À ce stade, il est essentiel de ne pas se tromper dans les recrutements. Nous avons naturellement tendance à prêter plus d’attention à un recrutement au sein d’une petite équipe que d’une grande. Alors comment inverser la tendance ?

Malgré une croissance forte, les startups se heurtent bien souvent à une problématique de taille lors du recrutement de leur hiérarchie : comment séduire les meilleurs profils de managers, lorsque les salaires à la clé restent nettement inférieurs à ceux des gros groupes ?

À cette problématique, les startups contre-attaquent bien souvent avec d’autres variables qui auront leurs poids dans la balance : une participation dans l’entreprise, des avantages en nature, un environnement de travail plus agréable, etc. Enfin, le challenge est bien plus important et les managers jouissent d’une quasi-totale liberté d’action et d’une grande autonomie.

Anne-Sophie Laignel est Chief Marketing Officer chez iPaidThat. Son rôle ? Piloter toute la stratégie marketing de la jeune pousse, grâce à de nombreux leviers d’acquisitions. Pour elle, travailler dans une startup est une réelle opportunité, car chaque idée peut être mise en place dès le lendemain. À quarante ans et après une grande expérience dans le monde de la mode et du luxe, elle nous confie pourquoi elle a choisi d’intégrer une startup en pleine croissance :

« Je peux enfin concevoir des stratégies et les déployer moi-même parce que nous sommes dans une plus petite structure et que tout est à faire »

Anne-Sophie Laignel CMO chez iPaidThat

À ce stade de développement, il est également important de garder un esprit startup, tout en manageant une équipe de plus en plus conséquente. Comment ? En privilégiant l’effort commun à la performance individuelle. Vous pouvez également mettre d’autres stratégies en place, comme la Loi Pareto. Elle permet de laisser 20% de temps de travail libre à vos employés, afin qu’ils puissent travailler sur de nouveaux projets. Anciens et nouveaux employés peuvent travailler ensemble, créant ainsi une nouvelle activité de team building.

bannière-rouge-blog

3- Adapter votre stratégie financière

Les entreprises en très forte croissance peuvent rapidement faire face à d’importantes difficultés financières. Leurs besoins en Fond de Roulement (ou BFR) peut être impacté par un trop grand accroissement de leurs activités. Il s’agit en réalité de la somme mensuelle nécessaire au bon fonctionnement de l’entreprise. Lorsque la croissance s’accélère, il est donc vital de redimensionner son BFR en tenant compte des nouvelles ventes et des coûts qui en découlent.

Selon la plateforme Wydden.com, 29% des startups échoueraient à cause d’un problème de trésorerie. Parfois trop focalisées sur l’augmentation des ventes, elles ne se rendent pas compte que pour avoir obtenu ces résultats, elles ont engendré bien plus de dépenses, liées à la production et à la commercialisation.

Afin de survivre à cette hyper croissance, vous devez donc trouver des liquidités, et ce dans un délai bien souvent restreint. Souvent réticents à financer votre Besoin en Fond de Roulement, les établissements bancaires ne seront probablement pas votre meilleur interlocuteur. Tournez-vous plutôt vers les institutions comme la Bpifrance, qui propose des programmes adaptés à votre phase de développement


Comment visualiser votre trésorerie en temps réel ?

La Suite iPaidThat a été créée pour permettre aux dirigeants d’entreprise, de visualiser de façon très simple, la santé financière de leur organisation. Elle se divise en 4 outils complémentaires :

1La collecte automatique et la numérisation des factures :

iPaidThat collecte automatiquement les factures reçues via tous les canaux d’acquisition disponibles : boîtes mails personnelles ou professionnelles, espaces clients ou encore numérisation des factures papiers grâce à l’application mobile et le scanner dédié. Grâce à des algorithmes utilisant l’intelligence artificielle, différents mots clés sont détectés et les factures rattachées aux mails sont automatiquement importées.

2Le rapprochement bancaire :

Grâce à une comparaison en direct des factures importées et des transactions bancaires, iPaidThat vérifie à votre place les différences de montants potentielles. La plateforme vous notifie en cas de factures manquantes pour assurer un suivi de la santé financière de l’entreprise en temps réel.

3La gestion des notes de frais :

La plateforme propose également une application mobile pour notes de frais, afin de dématérialiser les factures papiers et les tickets de paiement. Grâce à une simple photo, les employés peuvent comptabiliser leurs notes de frais directement depuis leur application mobile. Le dirigeant n’a plus qu’à valider les dépenses réalisées. Une façon très simple et quasi immédiate pour un aperçu rapide des frais engagés par votre entreprise.

4La vision 360° de votre activité :

Grâce à l’élaboration de tableaux de bords, iPaidThat donne au dirigeant d’entreprise et à son comptable une vision réelle de la santé financière de l’entreprise.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici