fbpx

Comment bien gérer ses comptes de trésorerie ?

Accueil Trésorerie Comment bien gérer ses comptes de trésorerie ?

Comment bien gérer ses comptes de trésorerie ?

En comptabilité, les comptes de trésorerie correspondent à la classe 5 du plan comptable général. Ils regroupent principalement les comptes bancaires, la caisse et les valeurs mobilières de placement mobilisables à court terme. Ils figurent en bas du bilan, à l’actif si leur solde est positif, et au passif si leur solde négatif.

La gestion de la trésorerie est un enjeu majeur pour une entreprise. Les liquidités servent à la fois à régler les dépenses courantes d’exploitation et à financer le développement de l’activité. Sans disponibilités suffisantes, l’entreprise risque la faillite. 

Comment bien gérer ses comptes de trésorerie ? Pour être efficace, l’entrepreneur doit prévoir, contrôler et agir.

Établissez un budget et un plan prévisionnel de trésorerie 

En matière de prévisions, les entreprises disposent de 2 outils : le budget et le plan prévisionnel de trésorerie

Le budget de trésorerie 

Le budget de trésorerie se construit en amont, sous forme de tableau. Il fait apparaître, mois par mois, l’état prévisionnel des entrées et des sorties d’argent sur une période donnée (un an, par exemple). Ainsi, les entreprises s’assurent de pouvoir atteindre leurs objectifs tout en maîtrisant l’équilibre de leur trésorerie. 

Le calcul des encaissements futurs est basé sur le niveau de chiffre d’affaires attendu et sur le calendrier de règlements des créances clients. Il tient compte aussi des mouvements financiers hors exploitation : cession d’immobilisations, augmentation de capital, emprunt, etc.

Les prévisions de décaissements sont fondées sur le budget des achats, les paiements des fournisseurs, les acquisitions d’actifs immobilisés, les échéances de prêt, les dividendes ou encore les impôts à payer.

Le budget de TVA fait l’objet d’un traitement particulier qui doit être conforme à la réglementation fiscale en matière d’exigibilité de cette taxe.

Le plan prévisionnel de trésorerie 

Le plan de trésorerie est un outil complémentaire qui vise à expliquer la stratégie de gestion des disponibilités de l’entreprise. Il apporte des précisions sur les financements et les placements potentiels à opérer pour sauvegarder un niveau de cash suffisant.

En cas d’excédent de liquidités, l’entrepreneur peut décider d’investir son argent. Il doit prendre en compte 3 critères pour déterminer quel est le meilleur placement : la rentabilité, le risque et la disponibilité de ses ressources.

À l’inverse, lorsque la trésorerie affiche un déficit, le plan prévisionnel procure des solutions de financement : escompte, découvert autorisé, crédit à court terme. Le choix dépend du coût et de la souplesse d’utilisation du produit financier.

Le recours à un logiciel de gestion comptable en ligne facilite l’élaboration de vos prévisions et le suivi des objectifs.

Retrouvez les 7 raisons d’utiliser un logiciel de comptabilité SaaS

Contrôlez vos comptes de trésorerie 

Une fois les outils prévisionnels mis en place, l’entreprise doit organiser le suivi continu de la trésorerie. Elle s’assure, alors, que le solde des comptes reste positif.

La gestion comptable des disponibilités

La tenue de la comptabilité constitue l’étape indispensable d’une gestion de trésorerie réussie. Catégoriser les opérations en recettes et dépenses et saisir les mouvements comptables régulièrement permet de disposer d’une vision claire de la situation financière. Avec un grand-livre à jour, le dirigeant a connaissance de son niveau de chiffre d’affaires, de ses règlements en attente et du solde de ses liquidités.  

L’entreprise doit, ensuite, contrôler la justesse du solde de ses comptes de trésorerie. Le rapprochement bancaire consiste à pointer les opérations enregistrées en comptabilité avec celles présentes sur le relevé de banque. Cette vérification évite les oublis d’écritures et donne une image en temps réel de la trésorerie.

Enfin, l’entrepreneur doit analyser la position de sa trésorerie nette et la comparer avec les prévisions effectuées en début d’exercice. La trésorerie nette est la différence entre le fonds de roulement net global (FRNG) et le besoin en fonds de roulement (BFR).

Le fonds de roulement net global se calcule avec le haut du bilan, en soustrayant les actifs immobilisés des capitaux permanents. Le résultat dégagé sert à couvrir le besoin en fonds de roulement (BFR). Le BFR correspond à la différence entre actif circulant (créances et stocks) et passif circulant (dettes non financières).

Les avantages d’un logiciel de gestion de trésorerie

Opter pour un logiciel de gestion de la trésorerie, comme Tréso by iPaidThat, présente plusieurs avantages : 

  • le contrôle des encaissements et décaissements ;
  • la catégorisation intuitive des flux financiers ;
  • la synchronisation du logiciel avec vos comptes bancaires ;
  • la simulation et la comparaison de la trésorerie réelle avec le plan prévisionnel ;
  • l’exportation des données au format souhaité afin de les partager avec votre expert-comptable ou vos partenaires financiers.
bannière_mag_blog_treso

Agissez sur vos comptes de trésorerie

En cas de trésorerie nette négative ou lorsque l’entreprise s’éloigne de ses objectifs, le dirigeant doit être réactif.

La maîtrise du besoin en fonds de roulement

Diminuer son BFR, c’est augmenter sa trésorerie nette ! Comment y parvenir ? En maîtrisant les délais.

  • Les règlements des créances clients doivent intervenir le plus rapidement possible par le biais d’acomptes, de paiements à réception de la facture ou encore d’escomptes, si le client paie sous 10 jours par exemple.
  • La gestion de la rotation des stocks à flux tendus présente l’avantage de maintenir un niveau de stock au plus près des besoins de la production.
  • Le rallongement des délais de paiement des factures fournisseurs à plus de 30 jours est autorisé par la loi. Il offre à l’entreprise plus de souplesse dans la gestion de sa trésorerie.

Le développement d’une stratégie de financement 

Pour améliorer le solde de ses comptes de trésorerie, l’entreprise peut optimiser ses ressources stables : 

  • par un apport en capital ou en compte courant ;
  • par un financement à long terme (prêt bancaire ou crédit-bail).

L’instauration d’un suivi rigoureux de la trésorerie, grâce à des outils de planification et de contrôle, est essentielle. Le dirigeant dispose d’une vision plus claire des retombées économiques de son activité. Il peut ainsi mettre en place une stratégie globale de développement de son exploitation et anticiper une situation financière difficile.

Anouchka Ngb
Je m'occupe du contenu rédactionnel chez iPaidThat : magazine en ligne, presse, etc. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : anouchka@ipaidthat.io. 01 86 65 19 43

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar