fbpx

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de patrimoine ?

Accueil Entrepreneur Qu'est-ce qu'un gestionnaire de patrimoine ?

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de patrimoine ?

Un gestionnaire de patrimoine présente une vision globale qui leur permet de prendre en charge l’intégralité du patrimoine de leurs clients.

Il bénéficie ainsi d’une expertise globale à la fois en termes d’investissements financiers et immobiliers, qu’en matière d’optimisation de l’impôt et de transmission de patrimoine.

La qualité d’un gestionnaire de patrimoine s’évalue par son niveau de compétences et d’exigences en interne, qui joue un rôle majeur dans la réputation du cabinet.

Quelles sont les principales missions des gestionnaires de patrimoine ?

Image de couverture issue de storyset.com

Une bonne gestion patrimoniale nécessite une compréhension approfondie de divers domaines tels que le droit, la finance, l’immobilier et la fiscalité.

Un gestionnaire de patrimoine est un donc, un professionnel aux compétences variées destinées à gérer au mieux le patrimoine de ses clients.

Le diagnostic de patrimoine pour mieux le gérer

Constituer un bilan complet des actifs et passifs d’un client est une priorité pour les gestionnaires de patrimoine.

Dans cette optique, ils listent toutes les composantes du patrimoine d’un client, à savoir : leur patrimoine financier, biens immobiliers, leurs ressources et dettes.

Les sociétés tiennent également compte des objectifs actuels et futurs des clients, ainsi que de leur situation familiale et professionnelle, pour construire des diagnostics patrimoniaux adaptatifs et personnalisés.

La proposition de solutions adaptées

Fort de ce constat, après analyse de l’inventaire patrimonial ainsi constitué, les gestionnaires de fortune évaluent l’évolution du patrimoine futur de leurs clients en tenant compte des besoins, des objectifs, des ressources et des opportunités pour leurs clients.

La mise en place et le suivi de la stratégie patrimoniale

Les gestionnaires de fortune ne se contentent pas d’analyser le patrimoine de leurs clients et de leur apporter des solutions de gestion.

Elles accompagnent ensuite leurs clients dans la mise en œuvre de ces stratégies d’investissement et de gestion. Cela peut être par exemple :

  • Placements financiers : Assurance-vie, PEA, CTO, Produits Structurés, Private Equity …
  • Investissements immobiliers ;
  • Optimisation de l’impôt sur le revenu et sociétés ;
  • Optimisation de la transmission.

Comment sélectionner un gestionnaire de patrimoine ?

L’indépendance capitalistique du cabinet

C’est en effet notamment l’indépendance du professionnel qui permet de délivrer un conseil impartial. Plusieurs modes d’accompagnement peuvent être réalisés comme à la fois des familles ou encore des chefs d’entreprises.

Différentes stratégies peuvent être mises en place en fonction des objectifs à court, moyen et long terme.

Les gestionnaires de fortune doivent avoir un haut niveau de compétence en matière de fiscalité, d’investissement financier ou encore d’immobilier.

Il doit également être en mesure d’effectuer une analyse pertinente de la situation financière de ses interlocuteurs. Pour cela, un sens de l’écoute et de la communication est indispensable. En fait, un cabinet en gestion de patrimoine de qualité comprend les besoins réels de ses clients. De plus, il doit disposer d’une base de données bien fournie de fournisseurs ou de distributeurs de produits d’investissement.

Quelles sont les garanties que doit fournir un gestionnaire de patrimoine ?

L’activité des gestionnaires de patrimoine est régulée par plusieurs organismes de surveillance qui ont pour mission de contrôler la profession et sécuriser les opérations.

Parmi les organismes de contrôle et de surveillance, on retrouve la Chambre Nationale des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CNCGP). Cette association promeut la profession, sélectionne les cabinets de gestion de patrimoine et s’assure de leur engagement de loyauté vis-à-vis des clients particuliers et professionnels.

La CNCGP est agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Il s’agit d’une autorité publique indépendante qui régule les marchés financiers et régule les produits d’épargne.

Les conseillers sont également immatriculés par l’ORIAS, le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. Il recense notamment les professionnels autorisés à exercer les activités, d’intermédiaire en assurance, en opération de banque et en service de paiement, et les conseillers en investissements financiers.

Enfin, l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) est chargée de la surveillance de l’activité des acteurs financiers. Ces organismes de contrôle exigent que le conseiller en gestion de patrimoine respecte des démarches professionnelles très strictes.

En ce sens, pour protéger les clients et les professionnels, plusieurs documents réglementaires sont mis en place afin d’exercer dans le cadre légal. Il s’agit du document d’entrée en relation, de la lettre de mission et du profil de risque.

À noter que le fait de remplir toutes ces obligations ne garantit pas la qualité et l’expertise d’un cabinet. L’approche, la démarche globale ainsi que le suivi des conseillers en gestion de patrimoine sont la réelle valeur ajoutée d’un cabinet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar