mardi, mars 31, 2020

Journée internationale des droits des femmes: portraits #4

Accueil L'actu Journée internationale des droits des femmes: portraits #4

Journée internationale des droits des femmes: portraits #4

Laurène, optimiste de nature, nous a confié sa vision de l’avenir pour les femmes. Les choses sont en train de changer, elle en est convaincue. Aujourd’hui, c’est Fiona, chargée de relation client qui se prête à l’exercice de l’interview.

Fiona, chargée de relation client

Fiona iPaidThat
Fiona, l’étoile montante du support

Quel a été ton parcours ?

Après mon baccalauréat scientifique, j’ai entamé un DUT « Techniques de Commercialisation ». J’ai ensuite décidé de rejoindre L’ISC Business School en Bachelor « Développement Commercial ».

Mes expériences professionnelles présentent un point commun: le service client. Pendant mes études, j’ai effectué plusieurs « petits boulots »: vendeuse, équipière dans un fast-food, caissière. Pendant un an, j’ai occupé le poste de chargée de relation client chez un fournisseur de matériel électronique et BTP . Cette expérience fut très formatrice, le milieu étant très exigeant. J’ai souvent dû conseiller et accompagner des clients dans l’élaboration de devis pour des travaux. De plus, dans ce contexte, les erreurs font perdre un temps précieux. Le temps étant une denrée rare, les clients ont besoin que des solutions soient trouvées rapidement.

Quel constat fais-tu sur le respect des droits des femmes dans le monde professionnel ?

Au regard du nombre d’entreprises dans lesquelles j’ai officié, j’ai pu observer un large spectre de situation quant à la place des femmes. Globalement, il semble que les femmes sont traitées et perçues différemment que les hommes. Quand j’étais caissière, certains clients se permettaient plus de libertés avec les femmes de l’équipe. A plusieurs reprises, nous avons fais le choix de demander de l’aide à nos homologues masculins pour gérer des situations tendus. Cela ne devrait plus arriver, le respect devrait être du à tous le monde, peu importe son sexe.

En tant que chargée de clientèle dans le domaine du BTP, il est parfois difficile de se faire entendre quand on est une femme. Comme souvent, il faut d’abord prouver sa compétence au client avant de gagner sa confiance. Encore une fois, je constate avec tristesse que les femmes doivent en faire plus pour être reconnue.

Chez iPaidThat on ressent une volonté de rompre avec ces vieilles habitudes. Parmi les 5 femmes que vous avez rencontrées via ces articles, deux occupent des postes à responsabilité. Au quotidien, les garçons ne sont pas favorisés, nous avons les mêmes opportunités et la même confiance nous est apportée.

Tu penses que les choses vont s’arranger ?

Oui, la détermination des femmes à s’affranchir de ces règles arbitraires va payer. Néanmoins, penser que le changement se fera sans les hommes (qui ont souvent des postes décisionnaires) est une erreur. Nous devons tous agir pour vivre dans une société plus égalitaire dans un avenir proche.

Demain, retrouvez Anne-Sophie pour le dernier portrait de la semaine.

J-3 avant la Journée internationale des droits de la femme, plus d’infos ici.

Raphael Alapini
Raphael Alapini
J'ai toujours aimé manier la langue française. Après avoir obtenu un baccalauréat littéraire et une licence de Lettres Modernes et Communication en Sorbonne, j'ai intégré un master Marketing et "Brand Content" dans une école de publicité. Depuis septembre, je mets à profit mes compétences littéraires en qualité de Content manager en alternance chez iPaidThat. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : raphael@ipaidthat.io. 01 86 65 19 43

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager