fbpx

Le seuil de rentabilité de l’entreprise et son calcul

Accueil Trésorerie Le seuil de rentabilité de l’entreprise et son calcul

Le seuil de rentabilité de l’entreprise et son calcul

Actuellement en plein redémarrage économique aux suites de la crise sanitaire, calculer le seuil de rentabilité de son entreprise est d’autant plus important, qu’il s’agit d’un élément déterminant de vérifiabilité de sa santé. Il est donc grand temps de se familiariser avec cette notion…

seuil de rentabilité

L’importance de la rentabilité de l’entreprise

Alors qu’est-ce-que le seuil de rentabilité d’une entreprise ?

Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires que l’entreprise va générer durant son activité, qui sera en mesure de couvrir l’ensemble de ses charges fixes (loyer, par exemple), sans écarter la prise en compte de ses charges variables (surproduction nécessaire, etc.). Ce seuil permet à l’entreprise de déterminer objectivement le montant nécessaire à son équilibre financier. Il est souvent utilisé en comptabilité d’entreprise, en gestion de trésorerie, ainsi qu’au moment d’une création ou d’une reprise d’entreprise.

4 points forts de la connaissance du seuil de rentabilité

Connaître son seuil de rentabilité équivaut à :

  • Se prémunir des risques → C’est-à-dire à garder un œil sur la pérennité de son entreprise pour qu’elle subsiste sur le long terme. Atteindre le seuil de rentabilité atteste du bon fonctionnement de l’entreprise et de sa viabilité.
  • Se fixer un objectif clair et s’y tenir → Ce point concerne les nouveaux entrepreneurs (les créateurs d’entreprise) tout comme les anciens. Il s’agit ici, grâce au seuil de rentabilité, de se fixer un montant du chiffre d’affaires qui permettra une chose particulièrement essentielle à l’entrepreneur → rentabiliser son entreprise.
  • Dynamiser la croissance de l’entreprise → À travers l’analyse stratégique du seuil de rentabilité, vous percevez vos capacités d’investissement et être en mesure de prendre les décisions nécessaires à votre croissance, par exemple en dépassant ce seuil.
  • De manière plus globale, pour un créateur d’entreprise ou un repreneur → Cet indicateur fiable de rentabilité est déterminant pour jauger les unités de ventes à atteindre afin d’obtenir une entreprise rentable, mais cela peut aussi rassurer les banques ou autres partenaires.

Vous souhaitez suivre votre rentabilité en temps en en heure ? Avec Tréso, c’est facile ! L’outil de gestion de votre trésorerie en temps réel vous attend

bannière trésorerie

Qu’est-ce qu’un seuil de rentabilité correct ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le résultat du seuil de rentabilité ne doit pas être en situation d’excédent ou de déficit. Ce résultat doit en principe apparaître a minima nul, et ce, pour une bonne raison : s’il est négatif, l’entreprise est alors en situation de perte. Elle ne vend pas assez et subit des difficultés dans sa trésorerie. Cependant, l’objectif n’est pas uniquement pour l’entreprise d’atteindre ce seuil pour être sereine, il faut le dépasser pour estimer, a fortiori, que l’entreprise se porte bien. Elle réalise alors un bénéfice et l’entrepreneur peut réinvestir ce gain s’il le souhaite.

Point mort et seuil de rentabilité : quelle différence ?

Vous allez enfin comprendre simplement la nuance entre ces deux-là.

L’indice du seuil de rentabilité est en volume (chiffre d’affaires) ou en quantité (nombre de produits à vendre). Le point mort, lui, fait état du moment à partir duquel le seuil de rentabilité a été atteint et où l’entreprise est en situation d’équilibre (basé sur une notion de temps). À cet instant, elle ne réalise pas de bénéfices, mais pas de pertes non plus). 

En résumé :

  • Le seuil de rentabilité → dit à partir de quel somme de chiffre d’affaires l’entreprise sera dite ‘rentable’
  • Le point mort → exprime le moment où l’entreprise sera effectivement rentable

On ne peut donc pas séparer ces deux notions et c’est pour cela qu’elles sont généralement liées. Lorsque l’on parle de l’une, on parle de l’autre.

Calculer le seuil de rentabilité d’une entreprise

Il existe différentes façons de calculer ce seuil de rentabilité, mais voici la plus simple :

Rentabilité de l’entreprise = chiffres d’affaires – (charges variables + charges fixes)

Une autre méthode peut aussi vous être utile :

Seuil de rentabilité = Coûts fixes annuels / taux de marge sur coûts variables

Son interprétation

Dans l’exercice de votre activité par exemple, cela s’illustre de la sorte :

  • Votre chiffre d’affaires est supérieur au résultat cumulé de vos charges fixes et variables ? Alors votre entreprise génère un bénéfice étant rentable.
  • Votre chiffre d’affaires est égal au résultat cumulé de vos charges fixes et variables ? Félicitations ! Votre société a atteint le seuil de rentabilité qui témoigne de son équilibre financier. Vous arrivez à le maintenir, voire à dépasser le point mort afin d’avoir du bénéfice.
  • Votre chiffre d’affaires est en deçà de la somme de vos charges cumulées ? Cela vous donnera le montant restant à encaisser pour arriver à l’équilibre.

Le seuil de rentabilité prévisionnel

Comme nous le disions, pour parfaitement visualiser l’état de santé de votre entreprise, l’étude du seuil de rentabilité, seule, ne suffit pas, mais aide tout de même à nourrir votre réflexion pour chaque action significative qu’il vous est nécessaire d’entreprendre.

Le calcul du seuil de rentabilité est tout de même un élément important dans la gestion d’une entreprise. Il compte pour votre gestion comptable, mais aussi pour votre gestion de trésorerie quotidienne en vous fixant un objectif et une ligne directrice de gestion financière.

Il faut faire attention au seuil de rentabilité prévisionnel et l’interpréter avec prudence.

Pourquoi ? 

Premièrement, parce que le fait de déterminer vos charges fixes et vos déconvenues (charges variables) peut rapidement devenir complexe. En effet, les charges variables ne peuvent pas toujours être prévues et ont une fâcheuse tendance à être irrégulières. Ce qui en découle ? Une fausse estimation et donc un faux calcul. 

Comment éviter les pièges du seuil de rentabilité prévisionnel ?

  1. Porter son attention sur chaque changement établi dans l’entreprise : par exemple, si vous prévoyez une augmentation de votre activité et donc de votre chiffre d’affaires, vous subirez en principe un supplément de vos charges (achat produit, besoin de personnel en plus, etc.)
  2. Vérifier constamment la fiabilité de vos calculs : vous pouvez, par exemple, vous aider d’un outil de gestion de trésorerie qui gère pour vous l’ensemble des calculs liés à vos encaissements et décaissements

D’autres indicateurs de rentabilité de votre entreprise

La seule mesure de la rentabilité telle que nous l’avons calculée plus haut est suffisante, mais elle n’est pas assez détaillée pour en tirer des conclusions hâtives pour votre gestion d’entreprise.

En effet, en étant en tant que gestionnaire unique, vous pouvez parfois faire des erreurs et cela est parfaitement compréhensible. Entre la gestion des démarches administratives et la gestion financière de votre business, il arrive que vous soyez débordé ou n’ayez pas la tête à passer en revue tous ces calculs.

Pourtant, pour s’assurer que votre entreprise est sur de bons rails, vous ne pouvez y déroger.

Nos robots automatisent votre gestion comptable et financière.  Plus de calculs, ni de temps perdu !

Voici deux indicateurs de rentabilité possibles avec l’étude du compte de résultat :

La rentabilité économique → Celle-ci permet de mesurer la capacité de votre entreprise à produire de la valeur avec son activité.

Son calcul

(résultat d’exploitation – impôts sur les bénéfices) / (capitaux propres + dettes financières)

La rentabilité financière  → Cet indicateur va mesurer l’aptitude de l’entreprise à créer de la valeur généralement pour un potentiel investisseur. S’il est positif, il va servir d’indice de confiance et davantage le rassurer.

Son calcul

(résultat d’exploitation – impôts sur les bénéfices – intérêts versés aux dettes financières) / capitaux propres

Pour gagner du temps dans votre gestion de trésorerie et n’avoir pour seule préoccupation que de prendre les bonnes décisions de développement de votre entreprise, l’automatisation de la gestion financière vous permet de faire un pas en avant.  

Anouchka Ngb
Je m'occupe du contenu rédactionnel chez iPaidThat : magazine en ligne, presse, etc. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : anouchka@ipaidthat.io. 01 86 65 19 43

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar