fbpx

Plan de trésorerie : les étapes et les objectifs

Accueil Trésorerie Plan de trésorerie : les étapes et les objectifs

Plan de trésorerie : les étapes et les objectifs

On parle ici de plan de cashflow en anglais. De plan sur le flux de trésorerie, ou comme le traduit Google, d’un plan pour déterminer “ la marge brute d’autosufinancement ”, certainement un beau mélange entre l’autosuffisance et l’autofinancement.

En effet, faire un plan de trésorerie prévisionnel pour votre entreprise vous permet de garder une visibilité d’ensemble sur ses flux de trésorerie.

Cet élément vous offre le confort de gérer avec précision vos comptes d’un mois à l’autre afin d’en garantir l’équilibre financier. 

Le plan de trésorerie, qu’est-ce que c’est ?

Le plan de trésorerie regroupe, récapitule et compare les encaissements et décaissements de l’entreprise. 

Grâce à ce tableau, vous connaîtrez : le solde de trésorerie en cours et celui cumulé, mois après mois. 

Il s’établit généralement sur 12 mois, car à mesure que les chiffres s’ajoutent, il peut devenir imprécis et avec ceci, mettre dangereusement en péril l’équilibre de votre gestion prévisionnelle.

Le plan de trésorerie ne doit ni s’étaler trop loin dans le temps (augmentation du risque de rencontre d’aléas financiers), ni trop peu.

Il est important de se souvenir que la trésorerie ne reflète pas la situation financière réelle de l’entreprise. C’est sa gestion qui importe. 

Vous pouvez être dans le rouge durant une période, mais avoir anticipé cette trésorerie négative et aménager les ressources nécessaires pour sortir de l’impasse.

En gestion de trésorerie, la clef est la prévention du risque.

Il faut vous focaliser sur la différence de trésorerie entre vos dépenses et vos recettes. Soit un excédant de trésorerie, soit un déficit de trésorerie.

Comment établir un plan de trésorerie et en tirer tous les avantages ?

Image modifiée issue de : storyset.com
  • Les encaissements (tous les montants doivent être comptabilisés en TTC : chiffre d’affaires prévisionnel, le capital interne, les subventions externes).
  • Les décaissements (les dépenses diverses telles que le loyer, les investissements externes, les salaires, les TVA, CFE, CVAE et autres taxes).
  • Aucune somme n’est à négliger, même la plus petite. 
  • Bien indiquer les périodes d’entrée ou de sortie des flux, sans oublier leurs échéances.
  • Prévoir les risques (envisagez différents scénarios, du plus optimiste au plus pessimiste, pour être sûr de prendre en compte tous les cas de figure : contrôles fiscaux, litiges, remboursements, etc.).
  • Fixer les objectifs et les charges qui y sont liées (ventes, actions à réaliser, etc.).
  • Calculer le solde de trésorerie du mois et le solde cumulé.

Cet exercice peut s’avérer plus compliqué, si en tant que nouvelle entreprise, vous ne possédez pas encore d’un réel historique comptable.

À juste titre, vous allez donc émettre des prévisions et chiffres hypothétiques dans votre plan de trésorerie. 

Pas d’inquiétude, le plan de trésorerie prévisionnel vous permet à vous aussi de garder une visibilité sur votre trésorerie malgré les données moins chiffrées qui y seront recueillies.

Le but principal étant d’articuler et de prévoir sa gestion financière.

Les objectifs d’un plan de trésorerie sous contrôle

D’après la BPI France, “ la plupart des disparitions d’entreprises qui interviennent pendant la première année sont le fait de problèmes de trésorerie ”. 

Habituellement, c’est une longue pente glissante qui commence par une mauvaise estimation des besoins, puis la perte de contrôle, pour en arriver au point de non-retour : la cessation définitive de l’activité de l’entreprise.

Les difficultés financières d’une entreprise marquent un sévère impact sur celle-ci. Les coupures passagères ne doivent pas passer le cap d’une installation durable et nuisible à son bon fonctionnement.

Voici les principaux objectifs du plan de trésorerie :

  • Évaluer la capacité de l’entreprise à faire face (respecter les engagements et les délais, générer suffisamment même durant les périodes creuses).
  • Estimer la réactivité de l’entreprise (identifier rapidement les problèmes et y remédier).
  • Apaiser les inquiétudes (organiser sa trésorerie, avoir une meilleure vision d’ensemble).

Tréso by iPaidthat vous aide au quotidien

Posséder un outil d’aide à la gestion et à la décision est une bonne chose, mais s’il n’est pas complet, c’est comme un instrument sans corde.

Vous devez pouvoir observer rapidement et simplement l’évolution de votre trésorerie !

L’actualisation automatique de votre plan de trésorerie est un atout majeur pour sa rapidité de gestion. L’outil doit pouvoir faire à votre place toutes les tâches chronophages et ainsi vous faciliter la vie.

Vous avez besoin d’un outil qui vous fera gagner du temps, car l’analyse de montants peut s’avérer complexe et délicate.

Estimer facilement vos besoins de trésorerie grâce à des scénarios que vous paramétrez et optimisez selon vos variables ?

Remonter facilement les informations et les mettre en évidence afin que vous ne perdiez plus le fil ?

Vous concentrer sur l’essentiel et réduire la marge d’erreur ?

Une gestion de trésorerie ultra malléable et qui suit attentivement vos flux ?

Tréso vous propose tout cela dans votre gestion de trésorerie.

bannière_mag_blog_treso
Anouchka Ngb
Rédactrice pour le magazine en ligne iPaidThat Le Mag

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar