fbpx
jeudi, octobre 29, 2020

IA, OCR et comptabilité : le futur de l’information

Accueil Comptabilité IA, OCR et comptabilité : le futur de l'information

IA, OCR et comptabilité : le futur de l’information

Grâce à d’importantes avancées technologiques, l’intelligence artificielle (IA) a pris une envolée phénoménale dans les services financiers des entreprises. Les capacités des ordinateurs à gérer la reconnaissance d’images a ainsi ouvert de vastes perspectives en terme d’automatisation des données.

Aujourd’hui, ces systèmes analysent, localisent, reconnaissent, suggèrent, et traquent l’erreur ou la fraude pour nous. Ce sont des outils indispensables pour effectuer vos comptes annuels et gérer vos documents comptables par exemple.

Découvrons quelles sont les perspectives d’avenir du traitement de l’information comptable par l’IA, pour les petites, moyennes et grandes entreprises.

1. De nouveaux outils pour un meilleur traitement de l’information comptable

La forme d’IA que nous connaissons aujourd’hui est capable d’effectuer des tâches très spécifiques et de faire considérablement progresser les services comptables d’une entreprise, et optimiser ainsi sa situation financière grâce à une bonne comptabilité et gestion.

Il y a peu encore, les comptables devaient ouvrir leurs courriers à la main, gérer plusieurs boîtes e-mail, récupérer des factures ici et là afin de pouvoir les imprimer pour les traiter, saisir manuellement l’ensemble des pièces comptables, etc. Toutes ces tâches étaient chronophages, faibles en valeur ajoutée, le sujet de beaucoup d’erreurs humaines. L’enregistrement semi-automatique ou automatique d’opérations permet ainsi de libérer l’humain de toutes ces tâches fastidieuses.

Dorénavant, le développement de l’intelligence artificielle et des systèmes de reconnaissance optique de caractères (OCR) permet aux services comptables de :

  • Répondre aux attentes en matière de certification des comptes,
  • Garantir l’image fidèle d’une entreprise,
  • Conseiller et prévenir les risques de fraude,
  • Renforcer la qualité du service clientèle,
  • Offrir une plus grande sécurité aux actionnaires, aux institutions représentatives ou encore aux tiers.

Grâce à la lecture croisée des données internes et externes (mots-clés, phrases, actions), le traitement automatique des informations est en mesure de donner du sens à un contexte au travers d’un document, d’une donnée, d’une situation. L’IA contribuant ainsi à la création d’une nouvelle valeur.

En prenant l’avantage sur un document ou une donnée, l’analyse prédictive (machine learning et l’automatisation cognitive), permet de construire des modèles qui apprennent, estiment, planifient et décident automatiquement de la meilleure action à prendre.

Loin de déclasser les experts-comptables au second rôle, ces nouveaux outils sont utiles pour réintégrer leur mission de conseiller (fondement du métier).

Grâce à des outils discrets et efficaces, capables d’apprendre de leurs succès et de leurs erreurs, l’expert-comptable se voit par conséquent libéré de ses fonctions matérielles, et peut afin assurer un diagnostic permanent de l’entreprise.

IA-OCR-future-inner

2. Que réserve le futur de l’intelligence artificielle ?

La digitalisation permet ainsi à l’expert-comptable de développer davantage ses compétences transversales, de gagner du temps, d’améliorer son efficacité opérationnelle, d’assurer la conformité de ses actions.

Dans les années à venir, l’IA va jouer un rôle de plus en plus important dans l’engagement client, notamment par le biais de l’assistance virtuelle, la gestion des prévisions, la conversion des ventes, la priorisation des leads ou encore les suggestions de produits.

En effet, l’une des possibilités de l’utilisation de l’IA dans le futur serait le regroupement et la consolidation au sein d’une même plateforme de plusieurs logiciels utiles au quotidien : gestion des missions client, gestion du cabinet, outils de communication, etc.

Bien que les machines se complexifient, les technologies utilisées par les algorithmes de l’intelligence artificielle (IA) évoluent rapidement et s’enrichissent constamment de données nouvelles.

Si aujourd’hui l’IA est presque capable de réduire le temps d’attente aux urgences ou encore de découvrir de nouvelles molécules pour traiter les maladies, les gains à venir en terme de gestion comptable ne sont pas prêts de s’arrêter.

Ces outils et données interconnectés auraient la faculté de communiquer et d’anticiper, par exemple :

  • La reconnaissance des écritures de clôture,
  • Les ajustements fiscaux,
  • Les déclarations fiscales,
  • La facturation client,
  • L’envoi de nouvelles lois ou réglementations aux clients.

Des start-up, comme SMACC GmbH, Fluidly, ou iPaidThat exploitent aujourd’hui les technologies de machine learning, pour automatiser certains processus comptables. Ils collectent, stockent, pré-comptabilisent automatiquement une grande quantité de données.

D’autres outils comme, les robo-advisors, ou robots conseillers, plateformes en ligne, délivrent des conseils financiers, notamment dans le cadre de la gestion des investissements. Ils s’adaptent aux changements du marché en temps réel et calibrent en conséquence le portefeuille financier des investisseurs pour limiter les risques de banqueroute.

Grâce à de telles technologies évolutives, les experts-comptables pourront se concentrer davantage sur la complexité croissante des réglementations fiscales. Car face à la mondialisation et l’ouverture de nouveaux marchés, les opportunités additionnelles ne cessent de croître dans ce secteur.

Les logiciels SaaS comptables, fondés sur l’intelligence artificielle et l’OCR, permettent ainsi d’automatiser toujours plus la gestion financière d’une entreprise. Ainsi, le temps consacré aux traitements, à la saisie, aux imputations, aux validations, et aux litiges, est amoindri.

Les professionnels du chiffre, en expertise-comptable, pourront dorénavant mettre en avant leurs compétences transverses pour saisir de nouvelles opportunités d’affaires !

Antoine Moulard
Antoine Moulardhttps://antoine-moulard.com
Après avoir obtenu mon Master 2 en Marketing Digital, J'ai pu avoir une première expérience dans une entreprise angevine spécialisée dans la création de sites ainsi que dans le référencement naturel, payant et les réseaux sociaux. J'ai quitté la ville d'Angers pour travailler à Paris et je suis désormais Traffic Manager chez iPaidThat. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : amoulard@ipaidthat.io | 01 86 65 19 43

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager