lundi, novembre 18, 2019

Business plan : comment construire son prévisionnel financier ?

Accueil Entrepreneur Business plan : comment construire son prévisionnel financier ?

Partager

Business plan : comment construire son prévisionnel financier ?

Beaucoup critiqué, le business plan est souvent laissé de côté par les créateurs d’entreprise lors du démarrage de leur projet. Néanmoins, pour espérer passer sereinement les premières années critiques de l’envol d’une société, vous ne pourrez y échapper ! C’est en effet un outil extrêmement important pour votre réussite, et pour assurer la bonne création de votre entreprise. Découvrez dans cet article les aspects les plus importants à considérer lors de la réalisation de votre business plan.

Faut-il faire un business plan ?

Commençons par un petit rappel de ce qu’est un business plan et de quoi il est composé.

Le business plan, ou business model est un document qui explique de manière structurée ce que l’entrepreneur ou l’entrepreneuse souhaite réaliser pour que son projet soit rentable et surtout viable. Il doit apporter de façon très détaillée les éléments suivants :

  • Le projet de création
  • Les produits ou services vendus
  • L’analyse de marché
  • Les risques encourus
  • Les différentes étapes du développement de la société
  • Le modèle de rentabilité 
  • Les prévisions financières
  • Le personnel à engager pour le bon développement de l’entreprise.

Bien souvent, les porteurs de projet ne comprennent pas bien l’intérêt de la rédaction d’un business plan et se sentent obligés de le mettre en place. Il est vrai qu’aucune loi ne précise, ni aux créateurs, ni aux repreneurs d’entreprise, de réaliser obligatoirement un business plan ! Cependant, il peut être nécessaire pour bien des raisons :

  • Matérialiser un projet complexe
  • Vérifier la viabilité de votre projet
  • Demander des financements bancaires auprès de banquiers et autres organismes financiers
  • Convaincre vos associés et investisseurs de vous faire confiance
  • Connaître les véritables objectifs visés par la société
  • Obtenir une meilleure idée de la manière de communiquer avec vos clients et prospects
  • Suivre toutes les étapes du projet

L’objectif véritable de ce modèle économique est de vous aider à matérialiser et à mettre en place le plan de vie de votre société de façon réaliste et formelle.

Réaliser un business plan : les erreurs à ne pas commettre

La rédaction d’un business plan doit donc respecter quelques règles élémentaires et ne pas en tenir compte serait un pari risqué. Vous devrez impérativement vous souvenir de votre plan d’action.

Les règles à respecter impérativement sont :

  • Définissez votre projet : faites ressortir les offres ou services que vous proposez. Pensez aussi au côté administratif exact : quel statut juridique aura votre société ?
  • Présentez votre équipe : dressez le profil, l’expérience, la motivation et le rôle de chacun.
  • Étudiez votre marché : dressez la liste de vos concurrents proches, et analysez leur manière de communiquer, ainsi que les biens et services qu’ils proposent. Vous trouverez de cette manière un moyen de vous différencier, et donc de vous faire remarquer sur le marché. Définissez également votre cible : qui est-elle ? Qui sont vos clients potentiels ? Il s’agit d’une véritable étude de marché.
  • Élaborez une stratégie commerciale : prouvez que vos produits ou services sont meilleurs ou différents que ceux de la concurrence. Etablissez donc un plan marketing et un plan de communication pour communiquer de manière optimale sur votre offre.
  • Faites des prévisions financières : préparez votre modèle financier. Estimez votre chiffre d’affaires potentiel, le taux de rentabilité, les besoins financiers nécessaires (emprunts et trésorerie), anticipez les imprévus, pensez aux amortissements, pensez à vos éventuels besoins de financement…
  • Faites simple : évitez les phrases complexes, longues et ennuyeuses, mettez en évidence les informations fondamentales, argumentez.

Les choses que vous ne devez absolument pas faire :

  • Sous-estimer ou surestimer votre temps de rédaction : régulièrement, prenez du recul pour ajuster votre plan.
  • Dissimuler des informations à risque. Restez plutôt honnête pour anticiper les imprévus.
  • Oublier de faire relire votre business plan par une personne compétente de votre secteur d’activité : soyez prêt(e) à répondre aux questions que vous posera votre interlocuteur. Partez toujours du principe qu’il ou elle ignore de quoi vous parlez. N’hésitez également pas à contacter un expert-comptable ou un avocat pour rédiger vos documents.
  • Oublier de prendre en compte la réaction de vos concurrents directs et non directs.
  • Sous-estimer votre besoin en fonds de roulement : le poste critique de la liquidité de votre entreprise doit être géré avec la plus grande vigilance.
  • Montrer un business plan déficitaire. Renforcez votre crédibilité en ajoutant des informations complètes pour convaincre les potentiels investisseurs.
  • Sous-estimer les moyens humains ou matériels nécessaires.
  • Oublier de calculer votre point mort.
  • Sous-estimer le temps nécessaire à la levée des fonds.
  • Envoyer le business plan à la mauvaise personne.
  • Ne pas suffisamment expliquer le modèle de votre business.
  • Ne pas définir les étapes clés.
  • Oublier anticiper les risques légaux et réglementaires : avez-vous enquêté sur toutes les règles relatives à votre secteur d’activité ?
  • Ne pas tenir compte des besoins de votre cible : ne vous limitez pas aux fonctionnalités de votre produit. Prouvez plutôt que votre produit répond à un besoin spécifique du consommateur.
  • Ne pas connaître vos chiffres : de la même manière que pour la relecture de votre business plan, votre interlocuteur pourrait avoir besoin de davantage de détails sur vos chiffres. La partie financière a une importance considérable.

Quelques outils pour vous aider

  • iPaidThat : iPaidThat vous permettra de piloter votre trésorerie en toute sécurité. Nos outils de rapprochement bancaire et de collecte automatique des factures vous permettront de connaître en temps réel l’état de votre trésorerie. Notre logiciel intelligent vous notifie quand une transaction bancaire n’est associée à aucune facture. Il vous permet aussi de connaître le nombre de factures manquantes.
  • Evaltonbiz : Evaltonbiz, facilite la construction de prévisionnels financier  grâce à une  interface moderne, ludique et pédagogique. Il vous suffira d’entrer vos hypothèses d’activités futures et vous obtiendrez immédiatement les projections de votre trésorerie et autres indicateurs financiers. Par exemple, il devient simple et rapide de visualiser la pertinence d’un projet d’investissement, d’une action sur les prix, les volumes, les délais de paiement et de les ajuster jusqu’à trouver la bonne stratégie. Le dossier financier produit devient aussi un véritable atout pour le pilotage de l’entreprise et la recherche de financement.

Certes, il est impossible de prévoir à 100% comment votre société évoluera dans le futur, mais il est toujours intéressant de poser par écrit et de manière chiffrée les différents éléments de vie de votre entreprise. Ceci vous permettra d’atteindre le plus efficacement possible vos objectifs. Connaître sa situation idéale, être crédible auprès de financiers, convaincre vos collaborateurs d’investir dans votre projet, voilà ce que vous permettra le fait de concevoir et réaliser un business plan de qualité.

Auteur

Raphael Alapini
Raphael Alapini
J'ai toujours aimé manier la langue française. Après avoir obtenu un baccalauréat littéraire et une licence de Lettres Modernes et Communication en Sorbonne, j'ai intégré un master Marketing et "Brand Content" dans une école de publicité. Depuis septembre, je mets à profit mes compétences littéraires en qualité de Content manager en alternance chez iPaidThat. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : raphael@ipaidthat.io.

Date de publication :

Partager