fbpx

SÉRIE : Tour global de la trésorerie… Ça donne quoi ? #1

Accueil Trésorerie SÉRIE : Tour global de la trésorerie… Ça donne quoi ? #1

SÉRIE : Tour global de la trésorerie… Ça donne quoi ? #1

Bases de la trésorerie

La gestion de trésorerie doit respecter quelques procédés élémentaires pour être profitable à son gestionnaire. Les éléments de trésorerie sont aussi divers que complexes. Voici dans cette série, quelques notions de base à savoir pour en sortir indemne.

la trésorerie
Image modifiée issue de : storyset.com

7 Définitions essentielles à connaître

La trésorerie

Commençons par le plus simple. La trésorerie s’illustre comme une pièce de puzzle où une multiplicité de flux de sommes d’argent forme finalement un ensemble de disponibilité en caisse ou directement sur les comptes bancaires de l’entreprise.

Comptablement, cela s’appelle l’actif (éléments du patrimoine qui a une valeur positive).

Plus l’actif de l’entreprise augmente, plus sa capacité à être converti en disponibilité (liquidité) est envisageable. 

Le terme “ disponibilité ” désigne toutes les formes de trésorerie dont l’entreprise est capable de disposer immédiatement.

Le cash flow

Qu’il soit positif ou négatif, le cash flow est le flux de trésorerie que dégage la société sur une période x.

On le confond souvent avec la notion de résultat, qui est n’est pas exactement pareil. La notion de résultat tire son titre des engagements opérés sur la période, et cela, indépendamment de leurs impacts sur le relevé bancaire de l’entrepreneur.

La trésorerie nette

La trésorerie nette de votre entreprise est à un indicateur important de la santé financière de celle-ci. Elle a pour objectif de mesurer la somme d’argent mobilisable par votre entreprise sur le court terme. Une ressource donc précieuse et non-négligeable.

Découvrez comment calculer la trésorerie nette de votre entreprise

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Cela détermine ce que l’entreprise doit avoir pour couvrir les décalages de trésorerie dus aux flux entrants et sortants. L’entreprise peut par exemple le connaître, lorsque dans son cycle d’exploitation, elle mesurera le paiement des fournisseurs avant de percevoir la sommes des encaissements clients.

Le fonds de roulement

Le fonds de roulement exprime les ressources dont l’entreprise dispose à moyen terme et à long terme, afin de financer son exploitation courante (en dehors du chiffre d’affaires). 

Le cycle d’exploitation

Il correspond à la période de temps nécessaire à une entreprise pour réaliser la totalité de son activité (en espèces), de l’étape de production (fabrication) à la phase de commercialisation (vente). Les entreprises tiennent généralement à ce que ce délai soit court, pour éviter tout risque de trésorerie.

Le résultat

Le résultat comptable provient des opérations effectuées durant l’exercice de l’entreprise. Il témoigne de la somme d’argent que l’entreprise a gagné ou non, grâce à son cycle d’exploitation.

Toutes les notions de trésorerie et bien plus, réunies dans un mini-guide de gestion

Téléchargez votre guide du succès !

Y a-t-il des obligations légales de trésorerie ?

Sur le principe, il n’y a pas d’obligation, ni d’échéance fiscale liée à ce sujet. Même si légalement rien n’est éditée ; en pratique, la majorité des entreprises préfèrent veiller au grain sur l’équilibre de leurs ressources financières.

Ainsi, bien que ce suivi soit laisser à la merci des dirigeants, ils portent, bien heureusement, attention à la tâche, soit par leurs propres moyens avec l’aide d’outils de gestion de trésorerie, soit en s’entourant d’experts du chiffre qui les accompagne dans cette gestion financière. 

Suivi de trésorerie

Dans un circuit financier de tous les instants, le suivi de la trésorerie est le fil conducteur indispensable. Cependant, il convient de comprendre comment l’opérer efficacement afin de ne pas s’y perdre.

Les difficultés de la gestion de trésorerie

Le problème ?

Le suivi des dirigeants est aléatoire (inconstant) et souvent primaire face à cette gestion cruciale de l’activité de l’entreprise. Selon les entreprises, leur taille, leur budget et l’importance qu’elles accordent à cet aspect, des contraintes peuvent apparaître (financement, cycle exploitation, BFR,…). Elles se caractérisent notamment par une hausse d’environ 6,3 % des défaillances d’entreprise (Avril 2021 à Mars 2022), selon la Banque de France.

Des solutions sont pourtant possibles afin d’utiliser la gestion et le suivi de trésorerie comme une ressource bénéfique à l’entreprise.

Le cas des délais de paiement

Le plafonnement lié au délai de paiement est fixé par le Code de Commerce.

Sauf accord préalable entre les parties, il est de 30 jours à compter de la date de réception de la marchandise ou de l’exécution du service.

Aussi, le délai convenu entre les parties ne peut excéder 45 jours (voir 60 jours) à partir de la date d’émission de la facture, selon qu’il ait été convenu, par dérogation, pour une facture périodique, etc…

En résumé, l’atteinte à la durée d’un délai de paiement vous vaudra certainement une amende conséquente. La facture peut monter jusqu’à 2 000 000 d’euros d’amende et être suivi d’une publication légale, au frais de l’entreprise !

Ce que dit la loi

En cas de retard de paiement de la part d’un professionnel, une indemnité forfaitaire de 40 € s’ajoute aux pénalités existantes (1er Janvier 2013). Pour cette raison, les factures à destination de professionnels doivent toujours comporter :

  • Une mention relative à l’indemnité forfaitaire (pour frais de recouvrement)
  • Une indication du taux des pénalités de retard exigibles

Le règlement des factures

La responsabilité de l’entreprise implique qu’elle soit en mesure de régler ses factures.

Il y a encore quelques années, les cabinets d’expertises comptables n’avaient pas la main mise sur le paiement des factures de leurs clientèles. Ce n’est plus le cas depuis la loi PACTE 2019, grâce à laquelle les cabinets peuvent dorénavant aider à la gestion de trésorerie par procuration.

Pour exécuter cette tâche, ils reçoivent un mandat de règlement de leur client et effectuent le recouvrement des créances ou des dettes au nom de son entreprise.

Comment palier à l’absence ou au mauvais suivi de la trésorerie ?

Comme nous l’avons vu, les difficultés de trésorerie apparaissent vite et sont souvent liées à la gestion de celle-ci. Une réponse simple pourrait pourtant répondre aux attentes : l’acquisition d’un logiciel adapté.

Le logiciel de trésorerie et ses avantages

Le logiciel de trésorerie vous permet de :

  • Suivre en temps réel chaque mouvement de trésorerie grâce au rapprochement bancaire
  • Recevoir des notifications sur vos flux et les catégoriser automatiquement
  • Régler directement une facture d’achat
  • Créer des scénarios hebdomadaires, mensuels ou trimestriels, de vos budgets
  • Gérer plusieurs entreprises sur un seul espace et bénéficier d’une assistance en ligne 
  • Choisir entre plusieurs devises et collecteurs de données
  • Accéder à une plateforme collaborative pour vous et votre équipe
  • Naviguer de manière sécurisée sur un serveur
  • Préparer vos analyses et vos fichiers d’exports rapidement et facilement

Essayez gratuitement Tréso by iPaidThat

bannière_mag_blog_treso
Anouchka Ngb
Je m'occupe du contenu rédactionnel chez iPaidThat : magazine en ligne, presse, etc. Pour me contacter, vous pouvez utiliser cette adresse mail : anouchka@ipaidthat.io. 01 86 65 19 43

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager

💻 Découvrez dès maintenant iPaidThat pour automatiser votre comptabilité !
This is default text for notification bar